merida

Découvrir Mérida et ses alentours vous intéresse ? Je vous partage ici tous nos conseils pour découvrir la capitale de l’état du Yucatan mais aussi Izamal, Célestun, des cenotes et bien d’autres. On vous emmène ?

Que peut-on voir dans la région ?

Il faut savoir qu’ici, au nord ouest de la Péninsule du Yucatan, se trouve El Anillo de Cenotes, ce qui signifie littéralement l’anneau de cenotes. C’est un alignement semi-circulaire de cenotes formé par la chute d’un astéroïde qui aurait provoqué la fin de l’ère des dinosaures. On connait ce cratère immense sous le nom de Chicxulub. C’est donc cet impact qui aurait causé le réseau de cenotes qui se trouve aujourd’hui dans le Yucatan. C’est pourquoi, dans cette région on trouve au moins plusieurs centaines de cenotes, pas forcément tous accessibles.

De notre côté, nous en avons découvert seulement 5 de ce côté-ci (et 3 autres du côté de Valladolid). 5 cenotes tous différents, certains ouverts, d’autres complètement fermés semblables à des grottes. Et ce fut chaque fois magique !

Mérida

Que faire à Mérida ? C’est une question à la fois facile et difficile. Lors de notre séjour, nous avons rencontré des personnes qui ont été déçues par Mérida. Pour certains, c’était dû notamment à une comparaison avec nos villes européennes. Forcément, on n’est pas sur la même histoire ni la même architecture. De notre côté, après 2 semaines de voyage dans le Yucatan, nous avons vraiment apprécié découvrir cette ville.

C’est peut être dû a un impact émotionnel fort, car à Mérida, nous avons pris une semaine de cours d’espagnol, ce qui nous a permis de faire plein de jolies rencontres !

Comme beaucoup de villes, je pense qu’il faut surtout se balader dans le vieux centre-ville, flâner jusqu’à se perdre. C’est ainsi qu’on tombe sur plein de pépites.

merida cimetiere meridamerida

 

Pour autant, voici une liste des lieux à ne pas manquer :

– le Palacio del Gobierno, magnifique bâtisse coloniale aux murs verts et aux œuvres assez frappantes. Certains tableaux m’ont vraiment remué, on y voit la cruauté dont ont fait preuve les colons envers les mayas.
L’entrée est gratuite

– la Casa Montejo, une autre maison coloniale, qui a appartenue aux colons qui ont « découvert » le Yucatan. Si on considère que Christophe Colomb a « découvert » l’Amérique du Nord, c’est la famille Montejo qui est ici considérée comme fondatrice de la ville. La visite est rapide et gratuite

– la Cathédrale San Ildefonso, pas toujours ouverte mais assez impressionnante. La croix qui se trouve à l’intérieur est la plus grande du Mexique

– le Passage de la Révolution et le Musée Macay, dont l’entrée se fait par le passage, méritent aussi un petit détour. Ces deux endroits sont gratuits

Tous ces lieux se trouvent directement sur la place centrale de la ville, qui est à ne manquer sous aucun prétexte. On y voit un spectacle de danse/sport local tous les lundis soirs et les weekends on peut y manger de délicieux tacos de rue.

merida

Lorsqu’on s’éloigne du centre, il y a plus ou moins deux directions, du moins d’après ce que nous avons vu.
Vers le côté Nord de la ville, se trouve le Paseo Montejo, une copie (largement revisitée selon moi) des Champs Elysées. C’est donc un coin assez luxueux, où on trouve d’immenses manoirs, des bars et restaurants plus chers, et un Walmart. C’est hyper agréable de s’y balader car les trottoirs sont larges et il y a des pistes cyclables.
Côté sud, on nommera le Parc San Juan et son bel arc jaune et le marché de San Benito, on ne peut plus typique.

Aussi, ne manquez pas les nombreux petits parcs de la ville, comme le Parque Hidalgo qui compte le Gran Hotel de Mérida que Porfirio Diaz a décoré à l’européenne, le Parc Santa Lucia et ses danses yucatèques le jeudi, ou encore le parc Santa Ana.

Prendre des cours d’espagnol à Mérida

Prendre des cours d’espagnol à Mérida, c’est le meilleur moyen de découvrir la ville petit à petit, à son rythme. Nous avons choisi l’école La Calle, et je ne regrette pas une seule seconde notre choix. Les professeurs étaient tous très sympas et nous avons beaucoup progressé en une semaine. Pour 3550 pesos par semaine, ça vaut vraiment le coup ! Nous avons également eu l’occasion de découvrir avec un guide de l’école le cimetière de la ville, et d’en apprendre beaucoup plus sur les traditions locales.

 

Izamal

Izamal est connue par tous les voyageurs qui passent dans le Yucatan comme la ville jaune. En effet, tous les murs du centre-ville sont recouverts d’une belle peinture jaune, tout comme le couvent Saint Antoine de Padoue. Celui-ci mérite bien sûr d’y faire un tour. En effet, même si l’intérieur du couvent est fermé comme ce fut notre cas, l’extérieur est très joli et entièrement gratuit.

A mon sens, une demi-journée suffit pour visiter Izamal qui est assez peu étendue. Les points d’intérêts sont bien sûr son couvent, ses ruelles, mais également ses ruines maya avec notamment la Pyramide Kinich Kakmo, dont la visite est gratuite.

Lors de notre passage, nous avons déjeuné au restaurant Kinich Izamal. Si les prix affichés sur Google ont bien gonflé, je ne peux que vous conseiller cette adresse. On y mange très bien, le cadre est enchanteur et on peut voir les cuisiniers préparer les plats locaux. N’hésitez pas à réserver si vous voulez éviter l’attente, le restaurant est assez prisé.

Pour s’y rendre, il vous faudra aller au Terminal Noreste de Mérida, et prendre votre billet à 35 pesos aller.

izamal izamalkinich izamal

 

Celestun

Ah Celestun … Je garde un merveilleux souvenir de Celestun, car nous y avons été avec une amie danoise rencontrée durant notre Workaway. Nous y avons également rencontré un mexicain adorable, qui nous a fait vivre un moment magique.

Pour vous y rendre, il faut là aussi aller au Terminal Noreste de Mérida et vous aurez un aller simple à 64$. Attention cependant, les bus sont toutes les heures voire deux heures. N’hésitez donc pas à vous renseigner la veille de votre départ pour vous organiser au mieux.

Celestun attire les touristes pour 2 choses : ses salines roses et ses flamants, roses eux aussi. Pour autant, lors de notre passage en février 2022, nous étions quasiment seuls sur les plages de Celestun, ce qui fut très appréciable.

L’excursion typique de Celestun consiste à prendre un bateau pour voir les flamants roses, entre autres. C’est donc ce que nous avons choisi, et nous avons adoré ! Au programme : flamants roses, ojo de agua, tunnel de mangroves et bain maya.

Pour plus de détails sur cette excursion, n’hésitez pas à lire notre article dédié sur Célestun.

celestun celestunmerida

 

Autres choses à faire / à voir à Célestun :

– faire un tour à la plage bien sûr, et surtout profiter du coucher de soleil !
– la Selva petrificada, une forêt pétrifiée
– la Hacienda Real de Salinas, une ancienne Hacienda abandonnée face aux salines roses
– faire un tour en kayak dans les mangroves
– si vous avez le temps, pourquoi pas passer une journée à Sisal, qui il parait, est une destination de choix pour ses magnifiques plages

celestun

 

Homun et ses cenotes

Homun est un petit village à 1h20 minutes de Mérida, qui n’a pas particulièrement de charme. Son attrait principal se trouve dans les 15 (et +) cenotes qui se visitent autour du village. Pour s’y rendre, il vous faudra aller au Terminal Noreste et prendre un colectivo pour environ 30 pesos. De notre côté, nous avons fait appel à un chauffeur Uber rencontré lors d’une précédente course jusqu’à notre Workaway. (N’hésitez donc jamais à entamer la conversation, ça peut résulter en de heureux hasards !)

Il faudrait plusieurs jours pour visiter tous les cenotes de Homun, ce que nous n’avions pas. Nous avons donc seulement visité le site de Santa Barbara, qui compte 3 cenotes différents, tous magnifiques.

Prix : 200 pesos par personne

Ce tarif inclut l’entrée des 3 cenotes, le transport en vélo ou charrette jusqu’aux cenotes et le gilet de sauvetage, obligatoire pour se baigner.

Vous pouvez également dormir sur place pour profiter des cenotes sur plusieurs jours.

homun cenote homun cenotecenote santa barbara

 

Mayapan & Mucuyche

Nous avons profité de cette zone sur une journée, avec notre hôte Workaway. Je ne sais donc pas s’il est possible de reproduire ce parcours sans voiture de location ou sans agence de voyage. Cependant, les ruines de Mayapan sont également accessibles en bus depuis le Terminal Noreste de Mérida.

Notre parcours fut en 3 étapes :
– le cenote Kampepen, très peu touristique, est un cenote fermé à 50 pesos. Claustrophobe s’abstenir, car l’entrée est étroite et il fait assez sombre dedans. Mais quelle claque visuelle !
– le site archéologique de Mayapan
– le cenote Yaal Utzil, à 60 pesos

Ce dernier se trouve juste à côté de la Hacienda Mucuyché, qui a l’air absolument magnifique. Elle compte plusieurs cenotes et un canal plus que photogénique, malheureusement le budget pour y rentrer n’est pas le même (5901 MX$ l’entrée). Nous avions également émis l’idée d’aller à la Hacienda Sotuta de Peon, mais idem, le tarif est assez élevé (815 MX$ l’entrée).
C’est probablement une belle expérience, mais nous avons dû faire l’impasse, car notre voyage est censé durer un an 😉 !

mayapan meridayaal utzil cenote

 

Conseils pratiques pour visiter Mérida et ses alentours :

– Vous l’aurez compris, un des lieux pour vous déplacer le plus facilement depuis Mérida, est le Terminal Noreste, à l’angle de la calle 50 et 67.
Vous pouvez également demander la carte Ahorro, qui vous fait gagner quelques pesos à chaque rechargement. Ca peut être utile si vous restez assez longtemps dans le coin.

– Les deux autres terminaux de bus de Mérida sont le Terminal Paseo 60 au nord du Paseo Montejo et le Terminal Centro Historico

– A Mérida, vous pouvez utiliser Uber, bien que les taxis n’aiment pas ça. N’hésitez pas à dire que vous attendez un ami plutôt qu’un Uber, si on vous le demande

– Si vous restez longtemps à Mérida, sachez que la plage la plus proche est celle de Progreso

– Mérida est connue pour être la ville la plus sûre du Mexique. Nous ne savons pas exactement pourquoi, cependant notre hôte Workaway nous a dit que toutes les familles des cartels étaient dans le Yucatan et qu’un accord avait été passé avec la police local. Mythe ou réalité, on n’en sait rien, en tout cas on ne s’est jamais senti en danger, même en sortant tard le soir.

– Comme toujours, au Mexique, on n’oublie pas de laisser un pourboire de 10 à 15% aux serveurs/serveuses, etc … Sachez que les pourboires sont normalement distribués à l’ensemble des employés du restaurant. Sans ça, le salaire de base (en janvier 2022) est seulement de 140 pesos par jour. C’est donc très important de laisser un pourboire.

merida

 

Le mot de la fin

J’espère que tous ces conseils vous auront aidé à préparer votre voyage dans ce joli coin du Mexique ou au moins à vous évader un peu. Pour notre part, je dirais qu’on a préféré cette partie de la Péninsule du Yucatan à notre précédent périple de 2 semaines. Cela est sûrement dû au nombre de touristes plus restreint mais aussi aux rencontres que nous avons faites. En tout cas, on vous conseille chaleureusement d’y faire un tour, et même d’y rester 1 ou deux semaines si vous le pouvez.

Alors, ça vous tente Mérida et ses environs ?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage ?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest !

merida alentours merida

Comments:

  • Marie Hélène

    5 décembre 2022

    wahou ! Quelle ville interressante. Merci pour ce post

Laisser un commentaire