gouffre de padirac

Il était une fois en Vallée de la Dordogne, un endroit magique situé sous-terre, où l’eau s’écoulait sans fin. Eh oui, je vous parle d’un incontournable de la région, le Gouffre de Padirac. Cet endroit est plus qu’un site touristique français de renommée mondiale. C’est une invitation à la découverte des entrailles de la terre, une aventure souterraine où la lumière se fait tamisée, et la roche magique.

Plonger au centre de la terre

J’avais déjà vu des photos de ce trou béant sorti de nulle part. Mais un peu naïve, je dois avouer que je pensais que le site se résumait à cela. Ce trou, on peut d’ailleurs l’admirer de haut gratuitement, depuis l’extérieur. Mais pour voir tout le potentiel du site, il vous faudra prendre vos billets à l’entrée et partir à l’aventure.

La visite commence par une descente à la base du Gouffre. Pour ceux qui ont des genoux un peu râleurs, il y a un ascenseur, mais pour ceux qui le peuvent, je vous conseille de prendre l’escalier. On se retrouve alors au plus proche de la mousse qui s’accroche aux parois du gouffre. Tendez l’oreille et fermez les yeux : l’eau s’écoule doucement le long de la végétation. On est alors dans un autre monde, un autre univers, où la nature se fait gigantesque et minuscule à la fois. Extraordinaire, comme à son habitude.

Une fois en bas, il suffit de lever la tête pour prendre conscience de l’évidence : on est sur le point de plonger sous terre. L’œil qui se dessine au dessus de nous est impressionnant. On se prend alors à imaginer les intempéries et bouleversements terrestres qui ont mené à cette cela.

formation rocheusegouffre de padirac

Balade sous-terre

Une fois arrivés plusieurs mètres sous terre, le spectacle commence. Ici il faut savoir que la lumière est savamment étudiée pour mettre chaque parcelle en lumière. On est directement plongé dans une ambiance tamisée, tantôt colorée, tantôt brute pour mieux découvrir les détails de cette roche façonnée durant des millénaires.

La visite commence par une petite marche au milieu de ce qui semble être un canyon où l’eau coule doucement en dessous de nous. Petit à petit, nous prenons conscience de l’immensité du lieu qui se cachait sous nos pieds il y a encore quelques minutes. Les galeries souterraines se dévoilent petit à petit. Puis nous arrivons à un petit port sous-terrain, où des barques nous attendent pour nous emmener de l’autre côté du Lac de la Pluie. Durant la traversée, commentée avec humour par notre batelier, nous découvrons une immense formation calcaire qui n’est pas loin de toucher l’eau. Impressionnant !

On continue la visite à pieds jusqu’au Lac des Gours. Ici j’ai adoré la scénographie et notamment le jeu de lumière où se mêlent le turquoise de l’eau et le violet des lampes. La scène semble surréaliste : le détail des roches, la clarté de l’eau, et l’atmosphère paisible, presque religieuse. L’eau s’écoule, intemporelle, en de petites cascades, sur encore des kilomètres plus loin.

La cerise sur le gâteau

Et quand on pense avoir tout vu, on découvre la dernière merveille du parcours : la Salle du Grand Dôme. Je pense qu’il est difficile de décrire ma surprise et mon émerveillement en arrivant ici. Je ne me doutais absolument pas qu’on pouvait trouver une grotte si grande sous terre. Le plafond semble à des centaines de mètre du sol (94 pour être exacte), majestueux, imposant. Cet endroit est d’ailleurs surnommée la Cathédrale minérale.

Un autre lac se dessine au centre de la salle, au dessus duquel se trouve une drôle de formation de stalagtites. Avec un peu d’imagination, on devine une sorte d’empilement d’assiettes. En effet, les gouttes tombent de tellement haut, qu’elles s’écrasent et forment cette statue de calcaire originale.

Il reste ensuite encore quelques mètres à faire au plus proche des roches et des cavités, puis nous reprenons le bateau. Le batelier nous raconte de nombreuses anecdotes sur le lieu, toujours avec humour. Nous apprenons notamment que lors de excursion nous avons fait un kilomètre sur l’eau, et que cette rivière n’a pas de source. Elle est entièrement due aux infiltrations d’eau, ce qui est fascinant vu la quantité d’eau qu’on retrouve ici. Cette rivière fait d’ailleurs partie d’un réseau de plus de 55 km ! Comme quoi, nous ne voyons qu’une petite partie du monde au quotidien.

Vous l’aurez compris, j’ai tout simplement adoré cette visite au fil d’une si belle rivière souterraine. Quelle surprise de trouver un lieu si vaste sous nos pieds ! Ça donne envie de se mettre à la spéléologie & de découvrir grottes, cavités & autres mystères géologiques souterrains.

Petite surprise supplémentaire, comme nous avons visité ce lieu en 2019, nous avons eu la chance de voir plusieurs clichés de Robert Doisneau lorsqu’il est venu visiter le Gouffre lui-même.

Mais n’ayez crainte, de nombreuses animations sont possibles tout au long de l’année. Dès l’ouverture de la saison 2020, vous retrouverez notamment les « Soirées Explorateurs ».

gouffre padirac gouffre padiraccanyon

Informations pratiques :

Vous aurez un audio-guide à l’entrée du site. Il est très sympa car il permet une visite guidée qui retrace la découverte d’Edouard-Alfred Martel, 1er spéléologue de tous les temps. On imagine son exploration de l’époque et sa rencontre avec ce monde souterrain. L’audio-guide des enfants est adapté pour être encore plus ludique.

L’entrée pour un adulte est à 14,50€ et 10€ pour les enfants de 4 à 12 ans, et vous pouvez prendre vos billets sur leur site.

Si vous le souhaitez, vous pouvez manger sur place ou pique-niquer dans le parc aménagé juste en face.

Où dormir près du Gouffre de Padirac ?

Je vous parle de la magie du Gouffre, mais elle ne s’arrête pas là, car non loin du site se trouve un petit havre de paix : les Roulottes de Padirac.

Ici vous serez accueillis avec le sourire pour prendre place dans votre petite roulotte particulièrement confortable. Nous y étions en automne, nous n’avons donc pas fait long feu dehors et avons profité du poêle pour nous réchauffer. Mais je pense qu’en été ça doit être particulièrement agréable de profiter des extérieurs : prendre l’apéro au soleil, faire son yoga dehors …

Et le top du top, c’est le petit déjeuner de roi qui nous attendait le lendemain matin devant la porte : viennoiseries, confitures maison, pain frais, thé & café de qualité, bref un bon petit déjeuner continental comme on aime !

Je ne peux que vous conseiller cet hébergement insolite et de qualité. Et en plus, on est qu’à 900m du Gouffre de Padirac. Autant dire que vous pouvez y aller à pieds, c’est pas le top ça ?

hebergement insoliteroulottes de padirac

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir cette merveille de la nature située dans le Lot au sein du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, non loin du Périgord. Nous avons eu l’occasion de la découvrir lors d’un weekend dans la Vallée de la Dordogne.

Je remercie donc Cécile et l’Office du Tourisme qui nous ont accueilli avec beaucoup de gentillesse et de générosité. Nous nous sommes sentis chez nous dans cette région qui regorge de trésors. D’ailleurs, cet article n’est qu’une partie de ce weekend au top. Vous pouvez retrouver l’article sur le reste de notre weekend en Vallée de la Dordogne, au fil de ses plus beaux villages.

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

gouffre de padirac gouffre de padiracgouffre de padirac

 

Comments:

  • Marie Hélène

    15 janvier 2020

    Nous avons eu l’occasion de visiter cette région il y a quelques années et le gouffre nous avait impressionné. Merci pour cette visite qui me rappelle de beaux moments. Ce sejour en roulotte est très attirant. A bientôt

  • Romain

    27 janvier 2020

    Les photos donnent tellement envie d’y aller ! Celle avec l’œil est incroyable, avoir un espace ouvert sur le ciel comme ça loin au-dessus de soi, ce doit être impressionnant ! 🙂

  • 11 février 2020

    On avait hésité à y aller la dernière fois que nous étions dans la région car les deux filles étaient vraiment petites mais vos jolies photos me donnent envie d’y aller.

  • 19 février 2020

    Cet endroit a l’air tellement impressionnant ! Sans aucun doute, j’irai un jour admirer cette merveille de la nature par moi-même !

  • 6 mars 2020

    Ohlala, quelle visite magique 😊 ton article et tes magnifiques photos donnent vraiment envie d’aller voir par soi-même !
    Merci pour ce partage 😊

Laisser un commentaire