Slovénie

Slovénie: Le long de la Soca

soca

Voici un petit récit de nos premières découvertes en Slovénie, entre gorges à l’eau turquoise et Basilique haut perchée sur les montagnes. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez déjà que nous sommes partis une semaine en Slovénie au mois d’août dernier. Si nous avions entendu beaucoup de bien sur ce pays, c’est définitivement le côté nature de la Slovénie et les eaux turquoise de la Soca qui nous ont décidé à prendre les billets.

Comme je vous l’ai déjà expliqué dans l’article sur Trévise, nous sommes arrivés par l’Italie, ce qui nous revenait nettement mois cher que d’arriver à Ljubljana. Le début de notre itinéraire a donc débuté proche de la frontière italienne, à Kobarid plus particulièrement. C’est parti pour quelques jolies découvertes.

Notre camp de base

Arrivés en fin de journée d’Italie, nous avons à peine eu le temps d’apercevoir la belle rivière Nadiza avant de trouver un spot où dormir. Je vous épargne nos galères de logement durant ce voyage que je détaillerai dans un futur article. Le fait est que nous avons opté pour une tente et des campings durant ce séjour, et notre premier arrêt fut celui de Kamp Lazar. Choisi par hasard car la nuit tombait, nous avons définitivement fait un choix judicieux. Son emplacement géographique fait qu’il est placé juste à côté de la Soca, cette superbe rivière aux eaux turquoise.

Kamp Lazar: 13,70€ par personne +0,65€ de taxe de séjour. Restaurant disponible sur place, et parties communes propres et bien agencées.
Trnovo ob Soči 1b, 5222 Kobarid

La Soca & Slap Kozjak

Alors ni une ni deux, dès notre réveil le lendemain matin, nous partons explorer les environs. Le camping permet de se rendre à la fameuse cascade Slap Kozjak en seulement 20 minutes de marche. On passe un petit pont au-dessus de la Soca qui nous aura émerveillés pendant de longues minutes. Mr C. avait déjà été dans les Gorges du Verdon, mais pour moi, ce bleu parfait était une grande première. Difficile de détacher ces yeux d’une telle beauté. Mais il faudra bien, car un autre joli spot nous attend.

soca soca

La cascade Slap Kozjak est maintenant bien connue. Située à moitié dans une grotte, l’eau turquoise qui s’en écoule rend le lieu particulièrement beau. Mais il faut également se rendre compte que la cascade est assez petite, et qu’en période d’affluence (c’est-à-dire à partir de 9h du matin) on se marche vite les uns sur les autres. Si vous voulez en profiter en solo, levez-vous donc très tôt.

J’ai trouvé la marche aussi jolie que la cascade, car on se balade dans les bois, en longeant les ruisseaux décorés de cairns. Au total, nous avons peut être consacré une heure à cette étape, qui vaut définitivement le détour, surtout si, comme nous, vous passez proche de la Soca.

slap kozjak

Kobarid

Avant de repartir de Kobarid, nous avons tout de même souhaité visiter l’église au sommet du village. Son nom est aussi difficile à prononcer que la montée qui y mène est ardue à gravir. Voici son petit pseudonyme slovénien: Kostnica s Cerkvijo Sv. Antona et sa version italienne, un peu plus simple: Chiesa di Sant’Antonio da Padova. Nous avons opté pour la voiture pour nous y rendre, mais attention la route est sinueuse et très étroite. Priez pour ne croiser personne en face!

Arrivés en haut, la vue sur la vallée est pas mal du tout. L’architecture de cette église, quant à elle, est assez atypique. Et pour cause, car c’est également un sanctuaire qui contient les dépouilles de plus de 7000 soldats italiens morts durant la Première Guerre Mondiale.

kobarid kobarid

Les Gorges de Tolmin

Situées à 20 minutes de Kobarid, ces gorges à l’eau turquoise constituent une attraction touristique majeure de la région. Mieux vaut également se lever tôt ou faire preuve de chance pour avoir une place sur le parking. Vous paierez ensuite 6€ par personne pour vous balader le long de cette formation géologique incroyable. L’avantage de ces gorges, c’est que le parcours forme une boucle. La découverte est donc plus fluide que dans les Gorges de Vintgar.

La partie la plus impressionnante des gorges se trouve au début du sentier. L’eau est ici d’un bleu turquoise transparent, et chaque pas nous dévoile un angle différent du paysage. La rivière s’écoule entre les roches, se cache pour réapparaître quelques mètres plus loin, plus belle que jamais. Les Gorges de Tolmin constituent mon plus gros coup de cœur en Slovénie. Je les placerai au même niveau que les magnifiques gorges des MacDonnell Ranges en Australie, dans un tout autre style évidemment. Qu’elles soient bleu turquoise ou orange écarlate, les gorges et moi c’est une grande histoire d’amour.

tolmin tolmin

Puis vous remonterez vers la suite du parcours, pour découvrir d’autres parties de la forêt où s’engouffre cette rivière si photogénique. Pour finir, attention au vertige, car il faut passer le pont du diable. Il surplombe complètement les gorges et offre un point de vue digne d’un drone. Nous y avons passé à peu près 2h, de quoi passer une belle demi-journée dans la région.

tolmin

Kanal & Sveta Gora

Après avoir passé une nuit au camping, nous avons repris la route en direction de Piran. En effet, nous avions rendez-vous avec Roxane et Mathieu du blog Rokusan ce soir-là. Sur la route nous avons donc pris le temps de passer par de jolis endroits assez peu touristiques. Je vous conseille d’ailleurs, si vous prenez le même itinéraire que nous, de vous arrêter à Kanal. Ce petit village est particulièrement beau et propose des promontoires pour sauter dans la rivière si vous êtes du genre aventureux. Il y en a même un qui vous permet de sauter du haut du pont. Avis aux amateurs de sensations fortes…

kanal kanal

Sveta Gora fut notre première étape, après environ une heure de route. Située non loin de la rivière Soca et des Alpes Juliennes, cette Basilique établie a plus de 600m de hauteur offre une vue grandiose sur les environs. Les montagnes se découpent au loin. Les petits villages aux toits rouges contrastent de manière très charmante avec le paysage. Ce n’est définitivement pas la Basilique qui m’a séduite mais bien le panorama. Si l’heure du déjeuner approche, vous pouvez manger sur place, un restaurant avec vue s’y trouve.

sveta gora sveta gora

Le Pont de Solkan

De notre côté, nous avons plutôt opté pour un pique-nique près du Pont de Solkan. Accessible depuis la rue Soska Cesta, à côté de la route 103, vous trouverez un parking à côté du restaurant Osterija Zogica. Nous ne l’avons pas testé, mais les plats semblaient délicieux, le cadre très agréable et il était fréquenté par énormément de locaux, ce qui est généralement bon signe.

Nous avons donc longé ce restaurant jusqu’à tomber sur une petite table de pique-nique avec vue. L’eau de la Soca ne manque pas de donner un très beau rendu sous cet immense pont. C’est d’ailleurs le plus grand pont ferroviaire en pierre du monde! Ce spot est un lieu idéal pour se détendre loin de la foule, tout comme Sveta Gora.

solkan

Nous avons ensuite repris la route pour aller à Piran, qui fera l’objet d’un tout autre article. J’espère que cette première immersion vous aura donné envie de découvrir la Slovénie si ce n’était déjà pas le cas auparavant.
Et vous, elles sont où les plus belles gorges que vous ayez vu?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

slovenie