Slovénie

Sur la route de Ljubljana

rakov skocjan

L’aventure en Slovénie continue à bord de notre minuscule Fiat Punto. Depuis Piran, il était temps pour nous de rejoindre la capitale de la Slovénie. Et s’il y a plein de choses à faire sur cette route, nous en avons zappé quelques-unes, tout simplement car c’était beaucoup trop touristique. J’aurais bien aimé voir les sublimes grottes de Skocjan ou de Postojna par exemple, mais le prix assez élevé combiné aux 2000 touristes par heure (j’exagère à peine) m’ont complètement refroidi. Je vous emmène donc sur la route de Ljubljana, en omettant sciemment quelques sites slovènes importants. Mais je vous jure, on passe quand même un super moment ;)!

Le Château de Predjama

Je voulais le voir, je l’ai vu! Sa belle architecture apposée à flanc de montagne, lui donnant un caractère imposant, c’est à voir au moins une fois. Cependant je vous préviens, avant de le voir, il faudra braver les embouteillages, le parking bondé et la longue file d’attente pour rentrer à l’intérieur. Ni une, ni deux, nous avons donc décidé de nous contenter de son extérieur, qui est vraiment très beau. Une plateforme gratuite est accessible à ceux qui ne souhaitent pas visiter l’intérieur. Elle vous permettra donc d’en prendre plein les yeux, coincé entre deux couples occupés à faire des selfies.

Bon d’accord, j’exagère encore un peu, mais la foule et moi ça fait deux. Et pour le coup, la Slovénie en plein mois d’août c’est bondé! C’est d’ailleurs assez drôle, car j’avais très bien réussi à m’y faire en Italie. Mais en Slovénie j’ai souvent trouvé la foule oppressante. Peut-être car les infrastructures ne sont pas encore prêtes à contenir tant de touristes. En tout cas, je ne le dirai jamais assez: ne partez pas en juillet/août.

Malgré tout, ce château original mérite vraiment le détour, je l’ai trouvé superbe. Si vous le souhaitez, vous pouvez visiter l’intérieur et prendre un billet combiné avec la grotte de Postojna situé un peu avant le château.

predjama

Le Lac de Cerknica

D’accord, j’ai insisté pour aller voir ce lac, mais ce n’était franchement pas folichon. Très sec en été, nous avons croisé quelques pêcheurs et 2/3 nénuphars, mais pas de quoi casser 3 pattes à un canard. Cependant si vous passez par là en automne, après le retour de la pluie, vous devriez avoir de jolis panoramas. C’est le plus grand lac intermittent d’Europe, et en pleine saison vous pouvez voir de nombreux oiseaux. Pour autant, même si vous ne serez pas éblouis par la beauté du paysage, le calme et l’authenticité environnante font vraiment déconnecter. Nous avons d’ailleurs beaucoup aimé la ferme où nous avons dormi cette nuit-là.

cerknica cerknica

Rakov Skocjan

Si comme nous, vous zappez les grottes, alors ne manquez pas Rakov Skocjan. Cette forêt cache sous ses feuillages une immense vallée de karst. Vous y trouverez de magnifiques formations rocheuses le long de la rivière Rak à travers plusieurs parcours. Vous pouvez les faire à pied si vous restez au moins la journée dans le coin. Sinon une route passe par les points d’intérêts principaux, et vous permet de vous arrêter où vous le souhaitez. C’est l’option pour laquelle nous avons opté, et je vous conseille notamment les spots n°1, 14 et 15.

Dans l’idéal, commencez par le spot 14 qui est constitué d’un chemin abrupt descendant directement dans une grotte. Vous pourrez la traverser et vous retrouver dans un beau petit canyon qui semble jadis avoir vu de l’eau couler. Vous remonterez ainsi jusqu’au spot 15, une autre formation rocheuse impressionnante.

rakov skocjan rakov skocjan

Puis, reprenez votre voiture direction le spot n°1. Celui-ci est selon moi le plus beau du parcours. Vous verrez dans un premier lieu un pont naturel suspendu au-dessus du vide, offrant une vue sur l’oasis de verdure qui se trouve en dessous. Ensuite, suivez le chemin qui mène jusqu’en bas.

Vous passerez alors par des grottes aux cavités impressionnantes, dans lesquelles coule une eau claire. Le temps semble s’être arrêté ici, dans cet incroyable spectacle de la nature. J’ai été émerveillée à chaque nouvelle étape du parcours: tantôt une grotte sombre, tantôt un puit de lumière, puis au bout du chemin un petit jardin d’Eden. Ça m’a d’ailleurs fait penser à celui du Carnarvon National Park en Australie. Sur votre chemin vers Ljubljana ou Piran, ne manquez pas cet endroit magique et très peu touristique.

rakov skocjan rakov skocjanrakov skocjan

Ljubljana

Une fois arrivés à Ljubljana, et après avoir garé la voiture au parc de Tivoli (tiens c’est seulement en écrivant l’article que je me rends compte qu’il a le même nom que le fameux parc d’attractions de Copenhague), nous nous enfonçons dans les jolies rues de la capitale. Un petit air de Disney flotte sur ces façades colorées et ces rues extra propres. Nous n’y avons passé qu’un après-midi à déambuler, car à vrai dire ce n’était pas ce que nous recherchions le plus en Slovénie. Nous avons profité de cette escale en ville pour goûter un plat local, les Idrijski Zlikrofi. Ce sont tout simplement des ravioles, dont vous pourrez tester les déclinaisons un peu partout dans le pays.

ljubljanaljubljana ljubljana

Nous avons ensuite pris la direction du Château de Ljubljana, qui offre une jolie vue sur la ville et un petit moment au vert. Puis la journée a continué, au gré de la rivière Ljubljanica, entre restaurants et petites ruelles plus authentiques. Je dois dire que si j’ai trouvé cette étape agréable, je n’en ressors pas particulièrement emballée. Peut-être suis-je passée à côté de quelque chose, mais Ljubljana est la capitale qui m’a le plus laissé sur ma faim de toutes celles que j’ai visitées. J’ai trouvé le centre petit et un peu aseptisé. On y trouve de jolis coins, mais dans l’ensemble je ne suis pas tombée sous le charme. M’enfin, on ne peut pas tout aimer!

ljubljanaljubljana ljubljanaljubljana

Quelques adresses

Marley & Me: Un restaurant chaleureux au service rapide. On y mange bien et pas trop cher, en plein cœur du centre-ville.
Stari trg 9, 1000 Ljubljana

Tekavca Ograda Farm: Cette ferme vous accueillera aussi bien dans ses chambres que dans son jardin si vous souhaitez camper. Tout y est propre, les propriétaires sont adorables, et le camping ne coûte que 10€ par personne. C’est parfait après une journée à Rakov Skocjan, et l’idéal pour rencontrer des locaux.
Lipsenj 32 1384 Grahovo

Avtocamp Resnik Matjasa Pintar: C’est le camping le moins cher de notre séjour: 15€ par nuit + la taxe de séjour, soit la moitié de ce qu’on payait d’habitude. Les douches sont propres, mais chaudes uniquement le matin. L’accueil ouvre à 18h, donc installez vous avant et payez dès que quelqu’un arrive. Nous y avons dormi après Ljubljana, car même si c’est un peu loin, c’est l’emplacement idéal si vous voulez vous rendre le lendemain à Velika Planina.
Nevlje 1a, 1240, Kamnik

kamnik

Voilà pour cette petite aventure au gré des routes slovènes. Vous vous en doutez peut-être, mon étape préféré fut Rakov Skocjan. Loin des touristes, cette forêt est comme une soupape de décompression après la foule du Château de Predjama. Je ne peux que vous conseiller d’y faire un tour si vous êtes dans les environs.

Et vous, plutôt culture, nature ou ville?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

rakov skocjan predjama