DOI SUTHEP

Quand on est à Chiang Mai, la visite du Doi Suthep est un incontournable. Que ce soit dans les guides de voyage ou affiché sur les songthaews de la ville, impossible d’ignorer cette excursion magique. Et on comprend facilement pourquoi, quand on voit la beauté des paysages et du temple. Suivez-moi, je vous emmène.

Où louer un scooter à Chiang Mai ?

Nous quittons Chiang Mai en scooter. La location de deux roues est vraiment simple et pratique en Thaïlande. Ici, nous sommes passés par notre auberge, Julie Guesthouse. La location nous a coûté 160 bahts par jour, et nous avions laissé 3000 bahts de caution pour éviter de donner notre passeport. Et tout s’est passé comme sur des roulettes.

Concernant la conduite, c’est relativement simple, il n’y a pas de règles. Cependant, à Chiang Mai, la police ne rigole pas avec le permis deux-roues. Alors, quand vous demandez votre permis international, n’oubliez pas de demander le tampon pour les deux-roues si vous l’avez. Car à Chiang Mai, les gardes sont à l’affût et immobilisent tous les scooters sur les routes les plus touristiques, afin de vérifier que nous avons bien l’autorisation de conduire. Nous avons eu une amende de 500 bahts à cause de ça.

doi suthep autel

Monthathan Waterfalls

Passé ce mauvais quart d’heure, nous sommes partis en direction du Doi Suthep. Ce fut un grand moment pour nous, notre première escapade en scooter! La première étape du parcours, se trouve à quelques kilomètres de l’entrée du Parc National du Doi Suthep. Les Monthathan Waterfalls sont des chutes d’eau en pleine jungle, c’est magique pour se déconnecter. En quelques minutes on oublie la folie des routes Thaïlandaises. Il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 200 bahts qui compte également d’autres cascades.

monthathan"" monthathan waterfalls cascades doi suthep

Etant partis assez tard sur la route, nous avons fait escale au Hug Him Doi Coffee Shop. On s’y arrête plus pour son cadre que pour sa gastronomie, car ce petit café est tout simplement ravissant. Situé au cœur de la nature, vous y trouverez plein de fauteuils confortables et de jolies décorations. Niveau cuisine, nous avons pris des toasts au thon et des jus citron-miel. Rien d’extraordinaire, mais ce fut une pause très agréable.

restaurant doi suthep café doi suthep

Visiter le Doi Suthep

Vient ensuite un point de vue sur la ville, puis le fameux Doi Suthep. Une petite bourgade s’est formée tout autour de ce temple dans la montagne. Vous pourrez vous garer juste devant le temple, avant de monter visiter ce chef d’oeuvre. En effet, ce temple est bien différent des autres. Très spacieux et verdoyant, il offre une vue superbe sur la région. Commencez par le chemin à droite, qui mène vers une statue de moine gigantesque et une petite pagode aux allures chinoise. Un gong énorme se cache derrière les arbres.

doi suthep wat prathat doi suthep

D’ici vous pourrez atteindre l’entrée du temple et ses 306 marches. L’escalier en lui même est impressionnant, les rampes représentant 2 serpents couleur émeraude sont superbes. Une fois arrivé en haut, vous paierez 30 bahts par personne pour accéder à l’entrée du temple. N’oubliez pas de couvrir épaules et genoux et de vous déchausser.

Une fois à l’intérieur, vous aurez alors accès à la vue sur la vallée, à la pagode sacrée et à tout un tas de recoins apaisants et colorés. Il y a par exemple une salle de méditation ainsi que des petits bancs propices à la contemplation tout autour du temple. L’ambiance est très respectueuse, et c’est un très bon moment à passer en compagnie d’autres touristes et des thaïs religieux.

escalier doi suthepdoi suthepwat prathat doi suthepmontagne doi suthep temple

Visiter le Doi Pui

Beaucoup de personnes s’arrêtent à la visite de ce temple. Pour notre part nous avons décidé de continuer vers le Doi Pui, le sommet de cette montagne. En chemin, il y a d’autres points de vue sur la région, notamment celui surnommé « El Turistico« . L’altitude ici va jusqu’à 1600m, donc pensez quand même à prendre un petit pull si vous souhaitez monter aussi haut.

doi pui el turistico

Au bout d’un moment, se trouve une intersection. Vous pouvez au choix aller sur la gauche en direction d’un village Hmong, ou bien sur la droite. Nous avons choisi cette dernière option car il y a plusieurs chemins de randonnée dans la jungle qui nous tentaient bien. Bon, malheureusement on s’est perdu dans la forêt, les indications n’étant pas vraiment claires. Nous souhaitions aller sur le sommet du Doi Pui, nous n’y avons jamais mis les pieds. Nous avons d’ailleurs croisé d’autres français qui se baladaient depuis un moment mais qui n’avaient pas trouvé non plus ce qu’ils cherchaient.

jungle doi pui

Huay Keaw Waterfall

Après ces péripéties, la fin de la journée approchait à grand pas. Nous sommes donc redescendus vers Chiang Mai. Mais avant de retourner à l’auberge, nous avons fait un arrêt aux Huay Keaw Waterfall. Cet endroit est parfait pour se détendre après tous ces kilomètres en scooter dans la montagne. C’est un lieu également prisé des thaïlandais, l’ambiance est très sympa. Il y plusieurs chemins si vous souhaitez explorer les environs.

huay keaw waterfall cascade huay keaw cascades doi suthep huay keaw

 

Ce qu’on aurait aimé faire en plus:
– le Wat Pha Lat, un très joli temple dans la jungle
– le Palais de Phu Phing
– visiter un village Hmong ( à réfléchir, car certains sont apparemment des « villages zoos » comme ceux des femmes girafes plus au nord… )
– les cascades de Mae Sa et de Tat Mok plus au nord

 

C’est ainsi que cette belle journée s’achève, les pieds dans l’eau et la tête pleine de souvenirs. Le Doi Suthep fait vraiment parti des temples incontournables de la région. On a hâte de découvrir ce que nous réservent les prochains jours. Le lendemain, nous allons au Doi Inthanon, la plus haute montagne de Thaïlande. Can’t wait!

Qu’avez vous pensé du Doi Suthep? Et avez-vous été jusqu’au Doi Pui? Si non, ça vous tente comme excursion?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

doi suthep

Comments:

  • MamanHulk

    1 janvier 2018

    C’est vraiment un endroit qui semble splendide. Merci pour cette ballade aventureuse et bucolique

  • 3 janvier 2018

    ahhhh Chiang Mai m’a littéralement emballée… Je n’ai pas eu le temps d’aller là et ton article me donne envie d’y retourner rien que pour ça !!!! tes photos sont superbes !! J’ai visité Doi Inthanon, plus au sud, qui était magique également !! Je n’ai pas tenté le deux roues, la circulation était flippante dur place…. très bel articles, bisous !!!!

  • 3 janvier 2018

    C’est magnifique ! J’ai voyagé avec toi à travers ton article !

  • 3 janvier 2018

    tes photos donnent vraiment envie d’y aller. Quelle expérience… superbe

  • 4 janvier 2018

    C’est vraiment magnifique ! Ton article m’a fais voyager quelques minutes ! 🙂

  • 7 janvier 2018

    Ça veut dire quoi « permis pour les deux-roues légers » ? Pour conduire un deux-roues motorisé en Thaïlande, quelle que soit sa cylndrée, il faut posséder le PERMIS A, moto toutes catégories, doublé du permis international de conduire.

  • 7 janvier 2018

    Coucou Clémentine,
    J’ai beaucoup aimé ton récit, ça donne envie de partir en Thailande ! J’aurai pas été confiante en deux roues par contre, mais les randonnées avaient l’air superbes !

  • 24 septembre 2018

    On a eu une amende au Laos pour ce défaut de tampon, mais c’est une vraie arnaque. Comment veux-tu le demander en France, il faudrait avoir le permis moto ! Ce qui revient à dire que si tu n’as pas ton permis moto tu ne peux pas louer de scoot ? C’est juste pour engranger de l’argent, pas autre chose 🙂 enfin bref ! Bonne idée quand même d’avoir loué un scoot, vous avez pu bien vous balader aux alentours ! Nous on l’avait fait en taxi rouge, et non seulement j’ai cru vomir sur la route mais en plus on ns a arnaqué (ok de 10 baths mais quand même) au retour, et on a rien vu d’autre que le temple. En plus ce jour là, tellement de brouillard qu’on avait pas la vue sur la ville. Enfin, c’est pas un mauvais souvenir pour autant 😀

Laisser un commentaire