Thaïlande

Khao Sam Roi Yot, un Parc National inattendu

sam roi yot

En voyant les photos du Parc National de Sam Roi Yot, j’ai immédiatement eu un coup de cœur. Bien différent de tout ce que j’avais vu jusque-là, ces montagnes m’ont tout de suite séduite.

Sam Roi Yot & son Parc National étaient pour moi un peu particuliers. Étant déjà venu en Thaïlande et plus largement en Asie, je connaissais l’effervescence des villes, l’allure paradisiaque des îles, mais pas vraiment la campagne. J’avais peur de me retrouver seule, de ne pas trouver de transport, d’hôtel, de scooter. Peur de ne pas voir tout ce que j’avais prévu. Pour ce dernier point ce fut le cas, mais j’ai également eu l’occasion de voir bien plus que ce que je pensais en termes de chaleur humaine. J’en ai d’ailleurs tiré une bonne leçon. Ne pas se débrouiller en Thaïlande? C’est tout simplement impossible. Ce serait sans compter sur les Thaïlandais si serviables et toujours prêts à vous trouver une solution. Je vous raconte tout ça, on y va?

Organiser son séjour à Sam Roi Yot

Comment y aller?

Différentes solutions s’offrent à vous, comme toujours en Thaïlande. Par exemple, vous pouvez organiser une excursion par des prestataires depuis Hua Hin, ou demander à un chauffeur de vous y emmener pour la journée.

Pour notre part nous souhaitions rester sur place au moins une nuit. Nous avons pris le train de Hua Hin à Pranburi pour 5 bahts par personne. J’avais lu qu’une fois sur place nous n’aurions aucun problème pour trouver un taxi qui nous emmènerait jusqu’aux hôtels. Eh bien ce ne fut pas le cas!

Arrivés à Pranburi, nous n’avons trouvé personne pour nous y conduire. Un peu désespérés, nous nous dirigeons vers un petit café, en quête d’un peu d’aide. Nous commandons donc un Thaï Tea (on a beau être en galère, rien ne nous empêche de profiter!) et racontons nos mésaventures. La jeune fille la plus adorable du monde qui travaille là s’est alors occupé de tout. Elle a appelé une de ses connaissances qui nous a emmenés jusqu’à Sam Roi Yot pour 500 bahts.

Du coup, je vous conseillerai plutôt d’aller jusqu’à la gare de Sam Roi Yot, selon les horaires. Car dans l’éventualité où vous seriez dans la même situation que nous, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider, et la gare de Sam Roi Yot est plus proche du village que celle de Pranburi.

Nous avons suivi le même chemin pour le retour: un taxi jusqu’à Pranburi, un train jusqu’à Hua Hin, puis un autre jusqu’à Bangkok.

Un lit, un repas, un scooter?

Le meilleur endroit si vous souhaitez passer la nuit sur place est la plage de Sam Roi Yot. Nous avions vu pas mal de bonnes recommandations sur le Blue Beach Resort qui propose de bons prix et un service de qualité. Malheureusement en arrivant sur place, victime de leur succès, ils n’avaient plus aucune chambre de libre. Nous nous sommes rabattus au Kannika Lodging juste à côté. Les gérants sont des amours, avec qui vous pourrez négocier le prix selon la saison. Nous avons payé 650 bahts par nuit.

Pour louer un scooter, nous sommes également passés par l’hôtel. La propriétaire m’a emmené jusque chez une de ses amies en scooter pour que je puisse en choisir un. Tout le monde était super sympa et arrangeant. Ça avait un côté très informel et rapide que j’ai beaucoup aimé.

Pour un bon restaurant, dirigez-vous juste à côté chez Phen Thaï pour de très bons plats dans une ambiance familiale et serviable. On y a mangé 3 fois en 2 jours tellement c’était bon!

Visiter Khao Sam Roi Yot

Ce Parc National dont le nom signifie « la Montagne aux 300 pics« , est un vrai petit bijou. Nous n’avons pas eu beau temps, mais même nuageux, c’est absolument superbe. Offrant à la vue des marais, des temples, des grottes, des plages et de superbes montagnes karstiques, ce parc national se savoure. Vous pourrez également croiser quelques singes timides sur le bord des routes. Le prix d’entrée du Parc est de 200 bahts par personne et par jour.

L’attrait touristique principal de cette région est la superbe grotte de Phraya Nakhon Cave. Elle fait partie des choses que nous n’avons pas eu le temps de voir, mais Un Sac sur le Dos la raconte très bien ici.

Les Temples de Sam Roi Yot

Nous avons commencé notre visite de ce Parc National par le temple du Wat Khao Daeng et du Wat Hup Ta Khrot.
Wat Khao Daeng est très joli, dans le même style que ceux qu’on trouve à Bangkok aux couleurs rouges et jaunes. Entouré des montagnes karstiques et proche d’un petit canal, c’est un endroit très mignon à visiter.

Cependant si le premier est très joli, le second est… étrange. Entouré de plusieurs statues gigantesques de moines et de Bouddha, ce temple n’est définitivement pas habituel. Au final c’est intéressant de voir la différence entre les temples des villes et ceux des campagnes.

  

Les plages du Parc National

Les plages de la région sont très étendues et désertes. Le temps était pluvieux, mais nous avons quand même tenu à les voir. Quelle bonne idée ce fut, car compte tenu des conditions météo, le garde nous a laissés y accéder gratuitement. Vous trouverez donc celle de Sam Phraya plus au sud, longue de plus d’un kilomètre et où vous pourrez manger au restaurant.

Celle de Laem Sala, plus au Nord permet d’accéder à la grotte de Phraya Nakhon. Elle est jolie, et il y a plein de restaurants ici aussi.
Pour la petite anecdote, nous avons failli finir dévorés par des chiens ici. Nous avions vu des chiots, desquels nous nous sommes approchés. Accourent alors une soixantaine de chiens, sûrement affolés à l’idée que nous puissions blesser les petits. Autant vous dire qu’on a fait un vrai sprint jusqu’au scooter pour repartir illico! Les moines ont bien rigolé en m’entendant crier ahah.

Thung Sam Roi Yot

Le Marais de Thung Sam Roi Yot fut un de mes coups cœur dans la région. Ce lac artificiel est un refuge pour la faune locale. C’est le plus grand marécage d’eau douce en Thaïlande et vous y verrez de nombreux oiseaux et poissons. Il y a une passerelle qui, soit dit en passant, donne un charme tout particulier au site protégé. Vous pouvez vous y balader ou bien vous asseoir sous un auvent et contempler les environs.

C’est un endroit très paisible, où l’eau vient rencontrer la roche karstique. Les paysages sont époustouflants, l’horizon paraît sorti d’un rêve. Ce sont ce genre de paysages qui me font aimer l’Asie. De plus, pour y arriver, il vous faudra passer par des petits villages, où la vie semble simple et douce. C’est un lieu hors du temps et très marquant.

Le Point de Vue de Khao Daeng

Notre dernier arrêt se fait au Khao Daeng Viewpoint. Pour vous y rendre, continuez sur environ 1,5 km après le Wat Khao Daeng. Un parking se trouve à côté d’un checkpoint des billets, et des singes seront souvent là pour vous y accueillir. Le point de vue est à 157 m d’altitude et il faut bien grimper pour y arriver. Durant la montée de 730 mètres, la roche se dévoile par endroits, laissant apercevoir ses rainures noires et vertes.

Une fois arrivés en haut, asseyez-vous. Reprenez votre souffle et observer. Ce point de vue magique à 360° nous offre un spectacle grandiose. J’en avais rêvé, et même sous les nuages j’en suis tombée amoureuse. Les montagnes qui se découpent au loin se mêlent aux bassins de retenue d’eau. L’océan se dessine au large. Le temps semble s’être arrêté, on n’a plus envie de redescendre.

Ce court séjour à Sam Roi Yot m’a permis de voir une autre facette de la Thaïlande, celle de la simplicité et de l’authenticité. Je l’avais entraperçu lors de mon premier séjour en 2012, à Kanchanaburi. Ici l’ambiance est détendue, les gens sympathiques et prêts à aider. Ils ont su balayer de quelques sourires le temps maussade qui nous a suivis jusqu’au bout. Enfin presque jusqu’au bout…

Ça fait du bien un petit peu de ciel bleu avant de partir! J’espère que cette escapade vous aura plu et vous donnera des idées. La Thaïlande est belle de bien des façons, il suffit de chercher pour trouver de petites merveilles.

Voici une carte des lieux à visiter:

Vous connaissez ce Parc National? Ça vous tente?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

sam roi yot