Asie, Thaïlande

Hua Hin, la station balnéaire familiale

HUA HIN

Hua Hin. Cette ville ne faisait pas vraiment partie de notre itinéraire en Thaïlande, mais y a trouvé une joyeuse place. Je n’avais pas particulièrement d’intérêt pour cette station balnéaire familiale assez bétonnée, et pourtant j’en garde un très bon souvenir.

Une arrivée rocambolesque

En effet, je m’étais renseignée sur cette ville qui avait l’air somme toute sympathique, mais qui ne présentait pas d’intérêt majeur pour nous. Cependant, pour nous rendre au Parc National de Sam Roi Yot, il était obligatoire de passer par ici. Nous en avons donc profité pour visiter les environs, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise.

Nous sommes arrivés à Hua Hin depuis Krabi. Notre Guesthouse nous avait organisé le transfert en bus. Elle nous avait prévenu de ne pas laisser d’objets de valeur dans le sac, et avait bien raison. Nos sacs ont été fouillés et nous les avons retrouvés sens dessus dessous une fois à l’hôtel. Mais rien ne manquait, nous en avons plus ri qu’autre chose. Ce transfert nous a coûté 600 bahts par personne, et le bus étant un bus de nuit en direction de Bangkok, nous sommes arrivés en ville à 3h du matin.

C’était assez comique comme arrivée, nous nous sommes retrouvés sur le bord de la route à 3h du matin, avec nos gros sacs sur le dos et sans hôtel. Des sortes de policiers patrouillent régulièrement dans la ville, et nous ont tous demandé où nous allions. Était-ce par méfiance ou pour nous aider, nous ne le saurons jamais. Nous avons fini par arriver au Thasanee Hotel que j’avais repéré. Le réceptionniste de nuit est venu nous ouvrir super gentiment alors qu’il dormait. Il nous a donné notre clé et toutes les infos, tous ça avec le sourire alors qu’on l’avait sorti du lit à 3h30 du matin.

hua hin wat takiap

Visiter Hua Hin

Le lendemain nous partons donc à la découverte de Hua Hin, non sans quelques recherches au préalable. Cette ville est une station balnéaire où la famille royale vient régulièrement passer ses vacances. Il y a notamment un édifice supplémentaire en leur honneur à la gare. Du coup, l’ambiance est plus familiale et il y a moins de dérives (drogue, prostitution, etc) qu’à Pattaya ou Phuket. Bon, autant vous dire que ça ne m’a pas empêché d’être ultra dégoûtée devant les vieux qui collent et pelotent des thaïlandaises dans les bars. Mais c’est une autre histoire.

La ville est plutôt sympa, bien qu’assez touristique. Les gens qui viennent ici ont généralement de l’argent. Cependant les alentours semblent mériter quelques jours de plus, il y a apparemment de jolies plages plus calmes.

hua hin hua hin

Lors de notre unique journée là-bas, nous avions un but précis: visiter le Wat Takiap et sa montagne aux singes. Vous l’avez peut être remarqué depuis notre séjour à Lopburi, mais ces petites bêtes nous font vraiment craquer, autant pour leurs bouilles que pour leur intelligence. Il vous faudra prendre un tuktuk (environ 150 bahts) pour y aller, et négociez bien le prix, ils sont coriaces mais sympas. Nous voilà sur Takiap Road, où un immense Bouddha debout nous accueille. Nous nous engouffrons sur le chemin ombragé où des offrandes occupent l’allée. En grimpant les marches de jolis points de vue s’offrent à nous. C’est une agréable balade à faire à l’ombre des arbres du Wat Takiap.

hua hin hua hin hua hin

La Montagne aux Singes

Une fois cet espace traversé, nous apercevons nos premiers singes. Comme à leur habitude, les singes des villes ont pris possession des lieux. Des habitations ont l’air abandonnées et les singes se baladent dedans. Aucun signe d’agressivité, ni de peur. Je n’étais quand même pas très à l’aise, il y en avait tout autour de nous. Nous suivons le chemin qui mène jusqu’au Wat Takiap, ou plutôt nous suivons les singes qui doivent sûrement se faire nourrir bientôt.

hua hin singes

Une fois arrivés au Wat Takiap, je me retrouve face à plusieurs centaines de singes. Autant être honnête: j’étais aussi ébahie qu’effrayée. Ici, ils sont partout, c’est ahurissant. Nous avons pris le risque de traverser la rue, mais j’étais terrifié à l’idée que les singes se rebellent et nous attaquent! Tout au bout se trouvent de jolis bâtiments et statues bouddhistes, mais je dois avouer que les singes attiraient toute mon attention.

Essayant de me détendre, nous avons passé une bonne partie de l’après midi à les observer et à les dissuader de nous piquer notre bouteille d’eau. C’était un vrai spectacle à ciel ouvert. Ils couraient partout, criaient, c’était vraiment intense. (Désolée pour la dernière photo un peu flou, je voulais vous montrer l’affluence singes, mais je pense que je devais trembler un peu ahah).

monkey hua hin wat takiap monkey hua hin

Hua Hin oui, mais à petite dose!

Cette excursion nous aura pris une bonne partie de la journée. Nous avons tout de même pu nous balader sur la plage, et il faut dire que même si la côte est très construite, ça reste chouette. Mais vu la petite nuit que nous avions passé précédemment, nous n’avons pas fait de vieux os. Nous avons mangé dans un des nombreux restaurants au dessus de la baie. Je ne vous conseille d’ailleurs pas le front de mer pour dîner, les prix sont assez élevés. Nous souhaitions nous balader un peu dans la ville, mais à force de tomber sur des escorts thaïlandaises au bras d’occidentaux, nous sommes finalement rentrés nous coucher.

hua hin hua hin beach

Je vous invite également à lire cet article du site Thaïlande et Asie qui vous présente très bien cette ville et ses points d’intérêts majeurs en dehors du Wat Takiap.

Nos Bonnes Adresses

Thasanee Hotel
Hôtel propre et fonctionnel, situé assez proche de la gare à pied. Comptez 500 bahts la nuit avec salle de bain privée et ventilateur.
Hua Hin 55/1 Alley, à l’angle avec Petchakasem Road.

Pony Café
Ce café propose des plats européens moyens, mais le cadre spécial poney est super mignon et leurs boissons sont elles aussi au top. Le Thaï Tea, grand vainqueur de ce séjour en Thaïlande en matière de coup de cœur, est très bon ici. Situé à côté de la gare, c’est parfait pour un stop avant de prendre le train.
Phet kasem Road, dans la grande rue qui part de la gare.

Skoop Beach Café Hua Hin
Ce café est super classe et le prix suit, mais tout y est original! Nous avons pris un smoothie aux fruits et un thé glacé, et il y avait carrément une grande glace dans le thé. Ils servent également de la glace au Thaï Tea et d’autres boissons et encas très sympas.
Takiap Road, juste à côté de l’immense Bouddha debout

skoop beach cafe skoop hua hin

Nous sommes repartis le lendemain en direction de Sam Roi Yot et de son Parc National. Cette étape légèrement imprévue a été finalement très agréable et surtout la porte vers une petite merveille de la nature qui nous attend le lendemain.

Vous connaissez Hua Hin ou d’autres stations balnéaires proches de Bangkok?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

hua hin