balat

Istanbul, je me doutais que je t’aimerai, je ne savais pas combien …

OK, cette entrée en matière est très romatico-dramatique, mais je vous assure que c’est mérité. De la Turquie je ne connaissais rien, si ce n’est l’excellent roman d’Elif Shafak, la bâtarde d’Istanbul. Alors avec Cédric, on a plongé dans les quartiers de cette ville emblématique, entre Asie et Europe, pour essayer de capter ce qui faisait d’Istanbul un carrefour si renommé.

Parfois on a été soûlé : de la foule, du regard insistant de certains, du dédain des autres… Mais on en a surtout pris plein la vue. Et on est repartis le sourire au lèvres après avoir fait la rencontre de ce melting-pot d’influences & de ses nombreux chats !

Notre programme à Istanbul

Pour vous faciliter la lecture, j’ai organisé cet article par quartier. Je vous livre tout de même notre programme sur 3 jours et demi pour vous donner une idée d’itinéraire. Pour information, nous logions à Beyoglu, un quartier très sympa & central.

Jour 1 :
-Quartier Eminönü le matin. Nous n’avons finalement visité que la Citerne Basilique & les bazars.
-Grosse pluie l’après midi, les rues d’Istanbul étaient quasiment inondées. On en a profité pour beaucoup manger ahah !

Jour 2 :
-Balade dans le quartier de Balat & brunch sur place
-Balade autour de la Tour de Galata
-Après une petite sieste, on s’est rendu Karaköy. La rue Hoca Tahsin Sekak est à ne pas manquer !
-Balade autour de la Mosquée Suleymaniye & apéro avec vue au Mimar Sinan Teras Cafe

Jour 3 :
-Visite du Palais Topkapi durant la mâtinée
-Lunch & après-midi à Kadiköy

Jour 4 :
-Balade dans le quartier de Beyoglu & Taksim
-Direction l’aéroport en fin de journée pour aller en Cappadoce !

Il est évident qu’il y a plus ergonomique comme programme. Cependant, nous revenions quasiment tous les jours faire une petite sieste à l’appartement, donc il fallait bien repasser par notre quartier, Beyoglu.

Maintenant, place à la découverte des différents quartiers.

istanbul rain istanbul antiquités

Eminönü, le quartier touristique

… ou ma petite déception. Je sais qu’en venant au mois d’août, je m’expose à une foule de touristes. Et je sais que les merveilles qu’abrite ce quartier méritent d’être vues par le monde entier. Mais quand même… J’aime pas la foule!

Nous avons commencé par nous rendre à la Mosquée Bleue, qui semble magnifique. J’étais prête à en prendre plein les yeux, couverte de la tête au pieds. Mais en voyant la file d’attente longue de presque 1 km (j’exagère à peine), nous avons fait demi-tour.

A la place, nous avons été à la Citerne Basilique. Moins demandée des touristes, cette attraction est sympa et rafraîchissante durant l’été. Elle ne casse pas 3 pattes à un canard, mais ne coûte que 20 lires turques (un peu plus de 3€).

citerne basilique

Les Bazars

Nous avons ensuite pris la direction du Grand Bazar & du Bazar Égyptien, desquels nous ne sommes pas rentrés les mains vides. Nous essayons généralement d’être minimalistes au possible, mais devant des épices, difficile de résister. C’est pourquoi, lorsque la vendeuse du stand Ucuzcular nous a fait goûter une quinzaine de mélanges différents, elle pouvait être sûre d’avoir trouvé des acheteurs.
Nous en avons eu pour environ 20€ pour 3 mélanges d’épices différents. Vu la quantité, on aurait pu croire qu’ils dureraient longtemps. Mais ils sont tellement bons, que la moitié est déjà partie ahah !

istanbul bazaar istanbulistanbulbazaar

Le Palais Topkapi

Dans le quartier touristique, vous trouverez également le Palais Topkapi. L’architecture est magnifique et le panorama sur le Bosphore est très beau. Mais j’avoue qu’encore une fois, la foule m’a un petit peu volé mon plaisir. Après avoir payé nos 72 lires chacun (un peu moins de 12€), nous entrons dans le palais qui est effectivement superbe. Les jardins sont bien aménagés & le détail des mosaïques à tomber.
Petit hic : il faut refaire la queue pour rentrer dans le musée, et croyez-moi ce n’est pas une queue de 15 minutes. On a donc sauté cette étape.
Selon moi, cette visite mérite donc d’y aller en basse saison & plutôt à l’ouverture ou à la fermeture du site.

istanbul topkapiistanbul topkapiistanbul

La Mosquée Süleymaniye

Autre site à ne pas rater dans le quartier : la mosquée de Süleymaniye. Gratuite et moins bondée, cette mosquée est sublime. Vous aurez une vue plongeante sur la ville, et ne serez pas loin du Mimar Sinan Teras Café pour une jolie pause. Ici, vous pourrez également vous balader dans le quartier hors du temps juste derrière qui va en direction du métro Haliç. Personnellement, j’ai adoré l’ambiance moins policée de ces quelques rues.

Enfin, pour vous plonger dans l’effervescence même d’Istanbul, redescendez jusqu’au pont de Galata. Du côté d’Eminönü, des centaines de personnes passent par ici, pour manger des simit et des petits sandwichs au poissons entre autres. Les drapeaux turcs volettent dans le ciel pendant que le soleil se couche, donnant de belles couleurs dorées à la fin de journée…

Petit bonus : Vous connaissez peut être cette vue. Buyuk Valide Han est un point de vue sur les toits d’Istanbul qui mérite apparemment le détour. J’avais prévu d’y aller et m’en faisais une joie, malheureusement on s’est pointé un dimanche, et l’entrée était fermée. Ne faites pas la même erreur que moi !

istanbul istanbulistanbulmosquée istanbulistanbul

Beyoglu & Karaköy, le repaire des hipsters

Beyoglu se trouve de l’autre côté du pont Galata et c’est donc ici qu’on trouvera la tour emblématique du même nom, la tour Galata. Autour d’elle se trouve tout un entrelacs de rues qui montent et qui descendent où on peut faire son petit shopping de souvenirs.

Pour notre part, nous logions dans la rue Jurnal, et je peux vous assurer que si vous cherchez un bar un brin hipster pour boire un verre, c’est ici qu’il faut venir. Street art & ambiance lounge garantie !

De Beyoglu, on peut vite tomber dans les quartiers de Taksim, Tophane ou encore Karaköy. Ici, pour vraiment en profiter, il faut flâner, passer d’une rue à l’autre pour tomber sur une façade traditionnelle, un escalier arc-en-ciel ou une fresque de street art.

istanbul istanbul

 

La palme d’or est bien sûr décernée à la rue Hoca Tahsin qui regroupe un nombre incroyable de cafés, de graffs et de mignonneries au kilomètre carré. Ne manquez surtout pas cet endroit lors de votre passage dans le quartier.

Voici quelques spots qui m’ont marqué :
-Cukur Cuma & ses boutiques d’antiquaires
-Serdar-ı Ekrem Cd. et son street art
-Yeni Çarşı Cd. & l’angle de Gül Baba Sokak avec sa maison en bois magnifique et ses petits cafés adorables

Kadiköy

Autre continent, autre ambiance ! Situé sur la rive asiatique, Kadiköy m’a semblé un peu plus authentique que ce que j’avais vu jusqu’ici. J’ai eu l’impression qu’il y avait moins de touristes dans ce coin-ci et que cela se ressentait sur les commerces : moins de babioles, plus de marchés et de boutiques pour la vie de tous les jours dans lesquelles trouver de petites pépites.

Ne manquez pas ces endroits :
-Irma Boutique pour les amoureuses du vintage, Caferağa, Sarraf Ali Sk. No:10-A
-la fresque de Malala Yousafzai, Caferağa, Moda Cd. No:195

Ici on trouve aussi pas mal de street art et des jolis parcs desquels regarder le soleil se coucher. Je n’ai vu qu’une partie infinitésimale de ce quartier, mais ça donne envie d’en voir plus.

istanbul vapuristanbulistanbulistanbul istanbulistanbul kadikoy

Balat/Fener, le paradis des maisons colorées

S’il y a bien une image d’Istanbul qui est véhiculée par Instagram, c’est celle de ce quartier. Et honnêtement, c’est bien mérité. Ce quartier est une vraie explosion de joie, entre les drapeaux turcs qui flottent au vent et les façades toutes plus colorées les unes que les autres.

Ne manquez pas l’église Orthodoxe Grecque Saint Marie des Mongols, dont l’extérieur est magnifiquement travaillé. Nous sommes montés jusqu’à la Mosquée du Sultan Selim Ier, qui offre une très belle vue sur le Bosphore. Concernant les façades à ne pas manquer, ici encore je n’ai qu’un conseil: flânez ! Je ne me souviens plus du nombre de fois où je me suis exclamé « Ouhala c’est joli ça » durant cette mâtinée dans le quartier, mais ce fut un sacré nombre !

Mais comme je suis sympa (et que c’est un peu le but de ce blog quand même), je vous donne l’adresse de cet escalier ultra photogénique et de son café : Balat, Merdivenli Mektep Sk. No:1.

balat feneristanbulistanbulbalatbalat

Le mot de la fin

Istanbul ce n’est bien sûr pas que ça. Il y a une multitude d’autres choses que j’aurais aimé faire, aimé voir. Je pourrais revenir passer une semaine et continuer à découvrir cette ville sans m’ennuyer tant je l’ai aimé.

Vous l’avez remarqué, dans cette article je vous partage mes coups de cœur & ma découverte des différents quartiers d’Istanbul avec une bonne dose de street art. Pour tout ce qui est du côté pratique, vous pouvez revenir très bientôt pour un nouvel article dans lequel vous trouverez plein d’infos concernant les transports, le budget et toutes nos bonnes adresses.

N’hésitez donc pas à me dire ce qui vous intéresserait le plus pour que ça fasse partie du prochain article !

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

istanbul istanbul

Comments:

  • Marielaine

    9 décembre 2019

    Genial cet article. Si je n’avais pas trop envie de faire Istanbul, maintenant je suis conquise. Bravo pour ce beau voyage.

  • 10 décembre 2019

    Istanbul me tente beaucoup trop ! Ton article et tes belles photos ne font que me conforter dans cette idée, il faut que j’y aille 🙂

  • 10 décembre 2019

    C’est avec un peu de honte dissimulée que je découvre Istanbul pour la première fois, et c’est wahou ! 😍
    Je comprends pourquoi tu as aimé cette ville, c’est tellement coloré et les quartiers ont l’air d’avoir chacun sa propre âme. Tes photos donnent bien envie d’y aller, et on voit toute ton excitation en te lisant 😀

  • 14 décembre 2019

    Je crois que je suis amoureuse du palais Topkapi ! Bon je note qu’il faut y aller à l’ouverture si on veut éviter la foule ahah.
    J’aime aussi beaucoup la mosquée de Süleymaniye, c’est vraiment très joli. Tu as du être super déçue que le point de vue soit fermé ! Je crois que j’y serais retourné plus tard moi ahah !
    En tout cas Istanbul ne me faisait pas particulièrement de l’œil mais j’avoue que tes clichés et ton retour me donnent quelque peu envie ! Ce ne sera surement pas pour tout de suite, mais je garde dans le coin de ma tête cette jolie ville 😉

  • Salima

    29 décembre 2019

    Bonjour,

    J’adore tes articles et photos d’Istanbul, ça confirme mon choix d’y faire un grand tour prochainement.

    J’aurais juste une petite question : moi qui adore flâner dans les ruelles hors sentiers battus, penses tu que c’est sécuritaire pour une fille seule ?

    Merci pour ton retour,

    Salima

  • 6 février 2020

    Trop chouette ce guide par quartier d’Istanbul. Ces photos toutes colorées donnent tellement envie de découvrir cette ville culturelle ! Tu y étais à quelle période de l’année ? Il faisait chaud ?

Laisser un commentaire