Par un beau weekend de printemps, nous partons découvrir les Côtes d’Armor en visitant l’un des joyaux du littoral breton : le Cap Fréhel & son voisin le Cap d’Erquy.

Le Cap Fréhel

Notre journée débute avec rythme, au départ du Cap Fréhel. Après avoir trouvé une place gratuite sur le bas côté entre la Pointe du Jas et le Cap Fréhel. Et c’est finalement parfait, car le chemin de randonnée passe par ici.

Autant vous dire qu’à peine arrivés, on en prend plein les yeux. Au bout de quelques mètres, la côte se dévoile, laissant place à de superbes falaises. Découvrir ce genre de paysage est toujours un moment jouissif, car je crois que j’ai encore du mal à réaliser que la Bretagne soit si belle. Il n’y a rien de plus apaisant que cette nature presque brute, qui se dresse devant nos yeux.

Nous démarrons donc notre randonnée par la côte ouest de la pointe. Les paysages que nous traversons sont de toute beauté et nous tombons même sur une minuscule plage accidentée coincée entre deux parois escarpées. Le passé militaire du coin ne fait aucun doute lorsque nous crapahutons de bunker en bunker. Cependant, la nature reprend petit à petit ses droits, et rappelle quelque peu la Pointe du Groin.

cap fréhelcap fréhelcap fréhel

La côte est du Cap Fréhel

Le phare tant attendu se dévoile, qui, je l’avoue, me laisse de marbre. Je préfère la beauté de la nature sauvage. Qu’à cela ne tienne, je me concentre sur la vue sublime de ce panorama sur l’océan. C’est également l’endroit idéal pour un pique-nique avec vue.

Attention cependant, car il est vrai que, même par beau temps, la Bretagne reste la Bretagne. Et ce jour là, comme souvent, il y avait un vent à décorner les bœufs. On s’abrite alors pour profiter de notre repas tout simple, le regard perdu dans les vagues. C’est sans compter sur les mouettes qui nous rejoignent rapidement, ne ratant jamais une occasion de chaparder quelques miettes.

cap fréhelcap fréhel

 

Pousser jusqu’au Fort La Latte

Si comme moi vous êtes amateurs de châteaux & que vous aimez la côte bretonne, vous devriez être comblé en arrivant au Fort La Latte. Comptez une bonne heure de marche depuis le Cap Fréhel pour rejoindre la forteresse datant du XIVème siècle. Pour la petite anecdote, sachez que ce fut le lieu de tournage de plusieurs films ainsi que plusieurs clips dont « La tribu de Dana ».

Je vous conseille de venir en fin de journée, car comme vous pouvez le voir, les couleurs chaudes s’accordent particulièrement bien avec la côte. De quoi finir la journée en beauté !

fort la latte fort la lattefort la lattefort la latte

 

Erquy

Tant qu’on est dans la région, je vous propose d’étendre le séjour à la jolie communauté d’Erquy. Cette ville située juste à côté du Cap du même nom est très agréable pour une petite pause. Entourée de magnifiques plages, Erquy est idéale pour faire une pause avant de reprendre son exploration de la région. A chaque fois que nous y allons, nous prenons d’ailleurs nos en-cas (galettes, glaces artisanales, crêpes…) à la Crêperie le Vieux Port.

Une fois sur la plage du centre, je vous conseille de la longer jusqu’à la Pointe de la Houssaye. Lors de notre passage, nous l’avions pour nous tout seuls. En grimpant un peu, on arrive au sommet d’une petite colline verdoyante avec vue sur la ville et ses alentours.

erquy erquyerquy

 

Explorer le Cap d’Erquy

Une fois avoir fait connaissance avec la ville, il est temps de rejoindre notre GR favori et d’aller jeter un œil à cette côte dont nous n’avons entendu que du bien. L’eau est connue pour être très fraîche, mais d’un bleu translucide.

Nous randonnons ainsi jusqu’à la plage du Lortuais, qui sous le soleil prend en effet des airs de Caraïbes. En passant par le Cap d’Erquy, la côte s’entrecoupe de plages de galets et de presqu’île dignes des plus beaux guides touristiques. Un peu d’escalade et nous découvrons tout ça de plus près.

cap erquy cap erquycap erquycap erquy

Vient finalement le moment de retourner à notre voiture, non sans découvrir une autre particularité d’Erquy : ses lacs. On trouve ici d’anciennes carrières de grès, ce qui donne aujourd’hui de très jolis points d’eau paisibles. Le sentier pour y parvenir longe la côte, d’où nous apercevons le port.

cap erquy cap erquycap erquy

Nous reprenons finalement la direction de la maison. Presque engourdis par ce weekend de marche et d’air marin, nous rentrons, le sourire aux lèvres. Même si je sais que la Bretagne est pleine de belles surprises comme à Quiberon, Crozon ou encore Saint Cast le Guildo, je n’en suis pas moins émerveillée.

Envie d’encore plus de destinations Bretonnes ? Direction le site Tourisme Bretagne !

Alors, est-ce que ça vous donne envie de découvrir ce petit coin des Côtes d’Armor ?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

cap fréhel

Comments:

  • 26 juin 2018

    Magnifiques ces côtes bretonnes!! Tu arpentes de très jolis coins et ca donne envie de venir te rejoindre!

  • 23 août 2018

    Le phare t’a tellement laissé de marbre que tu ne l’as même pas photographié ahah ! Je suis d’accord avec toi, bien souvent, même trop souvent, l’Homme aurait dû laisser la nature tranquille 😉 Bon pour le coup le phare avait un intérêt mais ce n’est pas toujours le cas !
    En tout cas c’est une très jolie balade, j’ai hâte de découvrir la Bretagne depuis le temps que je souhaite y aller ! Je viens d’une région où le vent souffle à en « rendre fou » (si on croit aux légendes urbaines :p), je me demande si je vais survivre à celui de la Bretagne ! (Je déééééééteeeeeeste le vent !!)

Laisser un commentaire