Asie, Indonésie

Sumatra: Quelques jours chez Ricky

SUMATRA PLAGE

Après notre aventure mémorable chez les Mentawaï, j’ai décidé de continuer le voyage avec Ricky. Et je n’aurais pas pu avoir de meilleure idée, car Sumatra me réserve encore des surprises!

En effet, nous quittons la tribu et ses compagnons de quelques jours qui nous auront marqué à jamais. Après un petit trek dans la jungle, un tour de pirogue et un bon road trip, nous reprenons un énième bateau et découvrons la surprise de Ricky. Une île paradisiaque et totalement déserte. Impossible de vous dire laquelle exactement, mais le souvenir que j’en ai est encore empreint d’émotion. C’était la première fois de ma vie que j’arrivais sur une plage que la civilisation ne semblait pas avoir atteinte.

Après un repas avec d’autres voyageurs, nous avons passé la soirée à jouer aux cartes autour du feu. Le coucher de soleil était magnifique, et le calme ambiant nous enveloppait. Nous avons tous dormi à la belle étoile, en faisant bien attention de ne pas dormir sous les cocotiers. Cette nuit était magique.

noix de cocosunset sumatrasunset sumatra

Ricky’s Beach House, l’âme de Sumatra

Le lendemain, nous avons repris notre route vers le village de Ricky. Encore une fois le trajet fut intense. Après une traversée en mer mouvementée pendant laquelle nous avons croisé des dauphins, nous avons eu droit à un aller en ferry et à plusieurs heures de route.

Mais mon voyage à Sumatra n’aurait pas pu mieux finir qu’au village de Ricky, Nagari Sungai Pinang. Ricky a travaillé d’arrache-pied pour monter sa Guest House et son agence de voyages et il en fait profiter tout le village. Il est possible de dormir dans des petits bungalows ou bien chez des habitants du village.

Ricky sait mettre l’ambiance et mettre en valeur ses proches. Il nous incite à nous mélanger aux locaux, organise des tournois de foot et des petites visites chez les artisans du coin. Et quel plaisir de traîner avec toute la bande du bar! Durant mes quelques jours là-bas, j’ai pu participer à la vie locale et apprendre à fabriquer quelques objets. Des excursions de snorkeling sont organisées, et l’après midi seule sur une petite île aux récifs coralliens vaut définitivement le détour.

ricky beach house  nagari sungai pinang  ricky beach housericky beach house

Ricky nous a également fait découvrir son village au travers de randonnées dans les rizières avoisinantes . Nous avons ensuite bravé la jungle (j’ai pu utiliser une liane comme dans Tarzan!). La balade s’est terminé au pieds de belles cascades sauvages, desquelles il était possible de sauter. Après de longues minutes d’hésitation, j’ai d’ailleurs réussi à le faire! Non sans réaliser un petit plat, il va de soi, mais un jour j’arriverai à sauter dans l’eau (ma pire peur!) sans souffrir ahah.

C’est exactement le genre d’activité qui n’aurait pas été possible sans Ricky et les garçons du village. Impossible de deviner que de telles merveilles se trouvaient là sans l’aide des locaux. Je vous recommande donc très chaudement de le contacter si vous décidez de visiter Sumatra. J’en garde encore aujourd’hui des souvenirs extraordinaires.

Celui qui voyage sans rencontrer l’autre ne voyage pas, il se déplace.

 

rizieres sumatra rizieres sumatra foret sumatra cascade sumatra cascade sumatracascades sumatra

 

Un dernier arrêt avant le départ…

La fin du voyage approche, à mon grand regret. Mais avant de rejoindre Kuala Lumpur, j’ai fait une petite halte à Padang. Si la ville n’est pas extraordinaire, l’ambiance est plutôt sympa si on aime l’agitation et la simplicité asiatique, ce qui est mon cas. Et le musée de la ville est assez joli!

padangpadangpadang museum

Petit récapitulatif de mon parcours :

 

Le mot de la fin

J’ai vraiment pu profiter d’un mois de folie à Sumatra. Entre ma rencontre avec les orangs outans, la culture batak, les Mentawaï et les habitants de Nagari Sungai Pinang, ce voyage a été très fort en émotions. Je retiens particulièrement la gentillesse des Sumatranais, la faune extraordinaire et le caractère un peu inexploré de cette île pas encore assailli par le tourisme de masse.

Cependant, j’ai pu constater à quel point l’île souffrait de la déforestation. La population s’en rend compte et s’inquiète mais ne peut malheureusement pas faire grand chose contre ça. Rencontrer des orangs-outans a été un moment très fort pour moi. Ce ne sera peut être plus possible dans quelques années si le gouvernement ne fait rien pour arrêter la destruction de la forêt. Je vous invite donc à aller visiter ce site si vous souhaitez avoir plus d’informations sur comment réduire votre consommation d’huile de palme. On ne peut pas changer le monde, mais on peut au moins changer nos habitudes. Et qui sait, peut être un jour les grandes entreprises se rendront compte des intérêts qu’elles ont à protéger notre planète. Du moins, je l’espère.

ricky beach house

Avez vous visité Sumatra? Qu’en avez-vous pensé?

A bientôt,