Singapour

Singapour: Chinatown, Little India & Arab Street

Quand on visite Singapour, ces 3 quartiers phares de la ville arrivent généralement en première position. Et pour cause! Du charme, des odeurs et des ambiances différentes, on se sent transportés d’un pays à l’autre en quelques kilomètres seulement.

Ici le maître mot est justement de ne suivre aucun guide, aucun itinéraire. On cible les endroits à voir, mais le but est de faire des tours et des détours pour découvrir l’âme de chaque quartier. Comme toute grande ville, Singapour nous livre ses secrets au fur et à mesure. Rien n’est acquis, et il faut prendre son temps pour apprécier chaque détail. Je vous invite à la rencontre des 3 quartiers les plus emblématiques de Singapour: Little India, Arab Quarter & Chinatown.

Le Quartier Indien: Little India

Je ne connais pas l’Inde, mais pour avoir vu des photos du voyage de ma maman, je dirais qu’on retrouve bien quelques similitudes. Les temples aux nombreux détails colorés nous transportent, les petits vendeurs de colliers de fleurs embaument les rues et on y mange évidemment divinement bien.

Dans ce quartier, voici quelques adresses à ne pas manquer. Votre première étape, si vous arrivez du métro sera la maison de Tan Teng Niah. Ce grand bâtiment coloré entouré de petites échoppes est en fait la dernière villa Chinoise de la ville. D’ici vous pouvez rapidement atteindre le Sri Veeramakaliamman Temple et sa façade toute aussi haute en couleur. Remontez ensuite Serangoon Road, pour y découvrir également le Sri Srinivasa Perumal Temple, puis le Sri Vadapathira Kaliamman Temple (à mes souhaits!). À côté de ce dernier se trouvent également des temples chinois comme le Sakya Muni Buddha Gaya Temple et ses immenses statues de tigres.

 

Autre monument du quartier indien, dans une veine totalement différente: le Mustafa Center. Ce centre commercial ouvert 24h/24 offre toutes sortes de produits, du sari au gâteau apéritif en passant par le baume du tigre. (En parlant de celui-ci, c’est l’endroit idéal pour en faire des stocks, on peut les acheter par lot de 12!). Bref, si vous cherchez quelque chose en particulier, vous êtes quasiment sûrs de le trouver ici.

Puis finalement, Little India, on le découvre au fil de ses ruelles et de son instinct. On y mange un naan, on écoute les litanies qui s’échappent des temples. On en prends plein les yeux de ces couleurs chatoyantes.

Le Quartier Arabe: Arab Street & Haji Lane

Dans le quartier arabe, on retrouve un joyeux mélange de pays du Moyen Orient. Des Turques, des Libanais, des Afghans, des Sikhs, ou encore des Indiens musulmans, le tout dans une ambiance très variée. On peut manger un kebab dans une petite ruelle, puis boire un jus de fruits excessivement cher dans l’avenue d’à côté.

En effet, à côté de la fameuse Masjid Sultan, cette mosquée surmontée d’un immense dôme doré, se regroupe de nombreuses artères. D’un côté Haji Lane et ses boutiques de créateurs, et de l’autre de petites shophouses sur Muscat Street. Mais ne vous y méprenez pas, les prix sont assez élevés partout. Des mezzes à 25$, ou bien 40$ le mètre de tissu, ici ça monte vite. Pourtant le street art et les cafés trendy, mélangés au doux son de la Mosquée lors de l’appel à la prière ont fait fondre mon petit cœur. Alors on met son porte-monnaie de côté (enfin le mien du moins) et on garde l’œil bien ouvert, à l’affût de la plus belle fresque du quartier.

Le Quartier Chinois: Chinatown

Le plus connu, le plus mouvementé, le plus folklorique aussi, Chinatown est définitivement un point névralgique de Singapour. Si vous avez peu de temps, concentrez-vous sur sa Food Street et les rues alentour. Les lampions rouges vous accueilleront, ainsi que les nombreuses odeurs de nourriture. Non loin de là, ne manquez pas le Buddha Tooth Relic Temple et son jardin sur le toit, un petit havre de paix. Le temple indien Sri Mariamman est également très proche, vous aurez alors vu les essentiels du quartier.

Mais Chinatown c’est bien plus que ça. Ce quartier accueille certes énormément de touristes, mais on peut tout de même y dénicher des coins ravissants et isolés. Je pense notamment au Thian Hock Keng Temple, à ses fresques et son jardin. Ou encore à la rue couverte d’Amoy Street, qui vous dévoilera la face cachée des shophouses colorées. Club Street ne manque pas de charme non plus. Et si l’on veut pousser un peu plus loin, la grande rue marchande de Tanjong Pagar vaut également le détour. Vous l’aurez compris, Chinatown on peut s’y balader une journée sans s’ennuyer.

 

Bonus: Katong

Je vous ai déjà parlé de ce quartier où j’ai séjourné pendant 2 semaines. On y vient pour l’ambiance simple, mais également ses belles maisons Peranakan. Direction l’angle de Koon Seng Road et Joo Chiat Road pour les admirer. Et n’oubliez pas de passer à East Coast Park. Ses palmiers et sa petite plage sauront vous donner le sentiment d’être réellement en vacances.

Ces 4 jolis quartiers montrent bien à quel point Singapour est un remarquable melting-pot. Comme je l’ai souvent dit et entendu, Singapour n’est pas représentative de l’Asie de par son caractère un peu aseptisé. On peut cependant y retrouver des odeurs, des sons, des goûts qu’on a connus dans d’autres pays asiatiques, et c’est un vrai plaisir de les débusquer. S’il n’y a pas de quartier Thaïlandais ou Indonésien, j’ai pourtant parfois retrouvé des sensations qui m’ont rappelé de doux souvenirs. Je pense que c’est aussi ça qui fait le charme de Singapour.

Alors ça vous tente ces petits quartiers? Ou vous êtes plus attiré par la modernité de Marina Bay?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

singapour