Australie

Northern Territory: Sur les routes de l’Outback

devil marbles

Après avoir visité les alentours d’Alice Springs au centre du pays, nous remontons vers Darwin. La route est longue jusqu’au nord, mais les paysages de l’Outback sont à couper le souffle, et ce chemin vous réservera bien des surprises.

Les Devil Marbles

En partant d’Alice Springs, nous passons par Karlu Karlu ou les Devil Marbles. Ces immenses pierres rondes, particulièrement photogéniques, sont aussi mystiques que les Moeraki Boulders en Nouvelle Zélande. En effet, si des explications scientifiques existent, leur forme sphérique à quelque chose de magique. D’après les Aborigènes et la légende du Temps du Rêve, Arrange, une divinité, aurait voulu se fabriquer une ceinture de cheveux, un atour traditionnel porté par les hommes. Il fit tomber des mèches au sol qui se transformèrent en ces énormes rochers rougeoyants.
La réserve vaut définitivement le détour. Il y a des petits sentiers pour faire le tour du site, et vous pouvez camper dans le coin pour admirer les pierres au lever ou au coucher du soleil.

devilmarbles  outback

Les villes de l’Outback

Nous passons ensuite par la ville de Tennant Creek, une ville du centre, encore plus typique qu’Alice Springs. Ici le temps semble s’être arrêté. J’ai eu l’impression de me retrouver dans un film sur le Far West.

Tennant Creek, c’est également une ville qui fait plus ou moins office de « réserve aborigène ». J’entends par là que vous en croiserez énormément, ce qui ne va pas sans rappeler leur absence intolérable dans les autres grandes villes du pays. Ce côté m’a beaucoup choqué en Australie comme je l’expliquais dans l’article sur Alice Springs. Nous avons cependant eu de la chance, car Mr C, mon partenaire de voyage est antillais. Et ça a presque déclenché les passions des Abos! On lui a serré la main plus d’une fois en l’appelant « brother« . Perplexes mais amusés, nous nous regardions souvent le sourire aux lèvres devant cet élan de fraternité.

tennant creek

Si vous êtes à la recherche d’une soirée dans un pub country, c’est au Daly Waters qu’il faut vous rendre. Cette petite bourgade abrite l’un des plus vieux bar d’Australie. Ouvert en 1930, le Daly Waters Pub a été témoin de la vie rude de l’Outback. Aujourd’hui, il accueille des concerts live le soir, et ses murs sont recouverts de tous ce que les visiteurs ont laissé derrière eux: t-shirts, cartes postales, casquettes, etc… L’ambiance est au top, et nous avons pu manger notre Barra Burger tant attendu (burger de Barramundi, un poisson de rivière australien, c’est délicieux!).

Nous ne nous y sommes pas vraiment attardés, car d’autres aventures nous appelaient. Mais je suis quasiment sûre que ça vaut le coup de rester dans le coin au moins une journée, histoire de se frotter aux vrais australiens du désert.

dalywaters  daly waters

En piste vers Darwin

Les voici les aventures dont je vous parlais plus haut! J’étais excitée comme une puce à l’idée de découvrir de nouvelles merveilles de la nature comme celles-ci. Allez, assez de suspens, je vous emmène au paradis :D!

Notre première étape fut Rainbow Springs & Thermal Pool dans le Parc National d’Elsey. Elle se trouve dans un Resort à l’entrée du parc national du même nom. Enfin je dis Resort, mais ce n’est pas ultra luxueux, et ça peut être l’endroit parfait pour un bon repas en compagnie des paons qui se baladent autour. L’arrêt vaut donc le détour, car en plus de vous baigner, vous croiserez probablement des wallabies et qui sait, peut être des crocodiles. Car oui, si vous continuez jusqu’au bout du petit chemin, la superbe bassin se transforme en marre à croco. Alors, gardez l’œil ouvert ;)!

Notre seconde escale, les Bitter Springs, est accessible en voiture, à 1h30 de la première. Cet arrêt est un peu moins aménagé que le premier, l’ambiance y est plus sauvage. Mais boudiou que c’est touristique! Il faut dire que ces piscines naturelles à l’eau turquoise sont tout simplement magnifiques. L’eau y est parfaitement transparente, c’est un vrai régal de se baigner. Je vous conseille également de passer par la ville de Mataranka. C’est l’endroit idéal pour manger une de leurs tourtes, c’est une spécialité et c’est vraiment très bon!

Les spots de l’Outback à ne pas manquer:

« Cela rend modeste de voyager; on voit quelle petite place on occupe dans le monde. » – Flaubert

Je dois dire que les déserts sont les endroits qui m’ont le plus marqué en Australie. Ces traversées du bush et de l’Outback ont étés de vraies prises de conscience. Dans cette immensité rouge, j’ai notamment compris que ce n’était pas la destination qui comptait, mais bien le chemin pour y arriver. J’ai adoré y conduire pendant des heures, être autonome, vivre au rythme du soleil. C’est une expérience singulière et libératrice. On se rend alors compte qu’on a besoin de très peu pour vivre, et que la nature est notre meilleur partenaire de voyage.

Cependant, il y a un revers à cette douce médaille: le retour. En revenant en France, peu importent toutes les épreuves que nous avons vécu là-bas (et il y en a eu!), on a qu’une envie, c’est de repartir. Le manque de cette liberté était tellement fort, j’ai bien cru que j’allais tomber en dépression. La vie reprend finalement son cours, mais disons qu’il faut être prêt à partir, mais également à revenir.

Et vous, ça vous tente l’Outback australien?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

australie