Asie, Thaïlande

Elephant Nature Park, le refuge des éléphants

Aujourd’hui nous partons à la rencontre des éléphants. Mais pas n’importe comment! Nous avons porté notre choix sur l’Elephant Nature Park pour son combat contre l’exploitation des animaux en Thaïlande. Séquence émotion assurée!

L’Elephant Nature Park

L’Elephant Nature Park a ouvert ses portes dans les années 90. Ce sanctuaire, fondé par Lek Chailert a pour vocation de sauver un maximum d’éléphants. En effet, en Thaïlande, beaucoup de ces animaux sont encore maltraités et exploités. De plus, lorsque leur exploitation dans le commerce du bois a été interdite, beaucoup d’entre eux ont été transformés en « bêtes de foire« . Certains sont contraints de porter des touristes toute la journée sur leur dos, sous les coups des mahouts, les dresseurs. D’autres sont forcés de dessiner ou de faire des tours, dans un environnement trop bruyant et stressant pour les éléphants. D’autres encore sont exploités dans des forêts illégales.

La population d’éléphants a énormément baissé, autant à cause du mauvais traitement qui leur est souvent réservé mais également à cause de la déforestation. Parfois je me dis qu’il vaudrait mieux qu’ils disparaissent tous si ça pouvait empêcher les humains de les faire souffrir autant. Heureusement, s’il y a bien un lieu où les éléphants sont en sécurité c’est à l’Elephant Nature Park.

elephant nature park

Infos pratiques

Nous avions réservé notre journée à l’ENP environ 2 mois avant le départ, de peur qu’il n’y ai plus de places. Et effectivement, le calendrier était déjà presque complet! Pensez donc à vous y prendre à l’avance. La journée simple coûte 2500 bahts, soit environ 65€. C’est un prix assez élevé pour une activité en Thaïlande, mais croyez moi, ça en vaut le coup (et le coût!).

Premièrement car ça permet de financer le sauvetage et le rachat d’éléphants. En effet, avoir un éléphant ça rapporte beaucoup, les propriétaires sont donc réticents à les laisser partir. Le centre n’a pas d’autre choix que de les racheter a des prix très très élevés (jusqu’à 200 000 bahts, 5000€!). De plus, cet argent permet de garantir assez de nourriture et de bien être à ces animaux qui ont souvent beaucoup soufferts. Alors autant faire une bonne action, le souvenir vaut largement ces 65€.

elephants

Première approche

Si vous le souhaitez, une voiture peut venir vous chercher entre 8h et 8h30 à votre hôtel, sinon il faut vous présenter à leur bureau à 7h40. Ensuite nous partons pour une bonne heure de route, avec un petit documentaire dans le van qui explique le déroulement de la journée et la création du centre.

Puis arrive le moment tant attendu, l’arrivée à l’Elephant Nature Park. Dès l’entrée au parc, on sent tout de suite que c’est un lieu entièrement tourné vers les animaux. Des chats sont posés un peu partout, des chiens gambadent, et au loin des troupeaux d’éléphants passent comme si de rien n’était.

Nous commençons par nourrir les éléphants depuis une plateforme. Chacun d’eux a le droit à son énorme seau de fruits. C’est très impressionnant de voir d’aussi près la dextérité de leur trompe. Ils sont très doux, et c’est très émouvant comme première approche.

chiang mai sanctuaire elephants elephant sanctuary elephant nature park chiang mai

Nos premiers pas

Nous enchaînons ensuite avec une balade sur le territoire des éléphants. Notre guide nous explique alors que le parc compte 72 éléphants, et qu’ils espèrent en accueillir encore 10 de plus. Il nous présente également à certains petits nés ici, qui seront un jour, il l’espère, relâchés dans la nature. Nous croisons également des troupeaux de buffles, et certains mâles éléphants très bruyants. Ceux-ci disposent d’un immense enclos personnel, car ils ne peuvent être au contact des humains et des femelles qu’ils blessent parfois.

Notre guide nous montre également les différences entre les éléphants d’Asie et d’Afrique, ainsi que leur ressemblance avec les humains. Par exemple, leur coeur fait 20 kilos!

elephants chiang mai sanctuaire animaux

Nous prenons le temps de nous balader, tout en ne dérangeant pas trop les éléphants. Certains sont plus facilement accostables que d’autres. Cependant, mieux vaut éviter de s’approcher trop près des petits, les mamans n’aiment pas du tout ça.

Ten, notre guide, nous raconte comment certaines amitiés se sont créées entre ces superbes pachydermes, comment des familles se sont reconstituées après les horreurs que certains ont subis. Cette journée m’a permis d’approcher de plus près cette sensibilité bien connue des éléphants, qui fait chaud au cœur.

conservation elephants

Ten nous parle également des mahouts, les maîtres / guides / soigneurs des éléphants, ainsi que de la relation très forte qui se crée entre eux. Au centre, ce sont ces adorables géants qui choisissent leur mahout, et non l’inverse. Certains sont d’anciens dresseurs qui pensaient qu’il était normal de traiter les éléphants ainsi. Grâce au centre, ils ont appris à respecter et à aimer comme il  se doit ces animaux.

Déjeuner VG, baignade et passage à l’infirmerie

Nous avons ensuite très bien mangé. Un immense buffet est mis à notre disposition, et tout est végétarien! J’ai trouvé cette initiative géniale, les animaux sont respectés jusqu’au bout! Nous avons alors le temps de nous approcher des chats et chiens du centre. Ils ont plus d’une centaine de chaque, bien que ce chiffre varie régulièrement car ils sont accrédités pour l’adoption. Les éléphants ne sont donc pas les seuls à être sauvés!

elephants chiang mai

L’heure de la baignade

Après ce bon déjeuner, nous repartons en territoire éléphant pour le bain. Ils ont l’habitude et se dirigent vers la rivière naturellement. Nous avons alors l’occasion de les arroser et de participer à cette activité essentielle pour eux. Ils se dirigent ensuite vers les tas de boue prévus pour protéger leur peau fragile.

Car malgré ce que l’on croit, les éléphants sont sujets aux coups de soleil. Nous voyons parfois des parties de leur peau devenue toute rose et taché à certains endroits. C’est à cause de leurs anciens maîtres qui les laissaient sous le soleil pendant des heures sans protéger leur peau. Ce passage dans la terre est donc indispensable pour eux.

elephant nature park sanctuary elephants chiang maichiang mai

A la rencontre d’un éléphant en convalescence

Nous faisons ensuite la connaissance d’une femelle éléphant qui m’a laissé un souvenir très bouleversant. Cette éléphante avait été victime d’actes ignobles, et guérissait des affres qu’elle avait subis lors de notre passage. On voyait dans ses yeux qu’elle avait beaucoup souffert, et son corps gardait les stigmates de ces souffrances: des ongles qui avaient explosés à cause d’une mine que les soigneurs du centre avaient réussis à soigner, une patte cassé et mal réparé par ses tortionnaires qui la laisserait handicapée à vie.

C’est à ce moment que j’ai compris à quel point ce genre d’établissement était essentiel pour ces pauvres bêtes. Malheureusement l’être humain est parfois capable de terribles choses, et nous avons besoin de ces initiatives pour essayer d’inverser la tendance. J’ai encore les larmes aux yeux en y repensant.

elephants malade

L’heure de rentrer, le cœur lourd…

Puis la journée suit son cours et se termine. Nous passons encore un peu de temps avec les éléphants. En fin de journée nous avons eu l’occasion de voir plusieurs petits de près, pendant qu’ils se couvraient de boue avec le reste de la troupe. C’était vraiment magique, presque irréel de voir ces animaux de si près. Encore quelques instants, puis nous rentrons à Chiang Mai, où notre van nous dépose devant la Guest House.

elephant nature park

Cette journée à l’Elephant Nature Park est un souvenir mémorable. Je ne peux que vous encourager à soutenir ce genre d’initiatives. Sachez que si le projet vous plait, vous pouvez également faire du bénévolat pendant plusieurs semaines ou mois sur place. Nous avons vu plusieurs d’entre eux, et ils avaient l’air très épanouis. J’y songe moi même pour un futur voyage en Asie.

Je trouve que le contact avec les animaux rend un voyage beaucoup plus vivant et authentique. Ca laisse un souvenir très intense, comme à Lopburi où nous avions passé un bon moment avec les singes.

Je vous laisse avec cette petite vidéo France 2 qui parle du parc. Il devient urgent de changer notre vision du tourisme animalier, et d’ouvrir l’esprit des personnes, qui comme au début de la vidéo, pensent qu’il est normal d’exploiter les éléphants.

Et vous, avez-vous visité l’Elephant Nature Park ou un sanctuaire similaire? Avez-vous aimé?

A bientôt,