Aujourd’hui, on parle de livres pour découvrir l’Inde. Si le voyage est ce qui me fait le plus palpiter au monde, je pense que la lecture n’est pas loin derrière. Je ne sais pas vous, mais j’adore me plonger dans l’ambiance d’un pays à travers un bon roman. Avec une bonne description, on peut presque sentir l’odeur des épices, visualiser les couleurs des paysages, revivre le goût d’un plat…

C’est pourquoi j’avais envie de vous partager mes coups de cœur littéraires sur l’Inde. Je ne connais pas encore ce pays qui me fascine et me fait peur. C’est pourquoi j’essaie de voyager à travers quelques livres pour en découvrir un peu plus, en attendant d’y mettre les pieds un jour.

Alors voici une petite sélection, qui sera bien sûr amenée à être complétée au fur & à mesure de mes lectures.

 

Shantaram

Le premier bien sûr, c’est Shantaram. Je vous en avais parlé il y a déjà un moment dans cet article dédié à ce roman. Et oui, celui-ci est si complexe et profond qu’il mérite un article à lui tout seul !

Acheter Shantaram de Gregory David Roberts

 

Une bonne épouse indienne

Synopsis

Suneel, alias Neel, se donne un air américain après avoir étudié aux Etats-Unis et être devenu un brillant anesthésiste dans un grand hôpital de San Francisco. Cependant, la nouvelle est tombée: il n’échappera pas à un mariage arrangé – une tradition presque immuable en Inde. Au cours d’un bref voyage pour voir sa famille, on ne lui laisse pas le choix, il épousera Leila, qu’il n’a vue qu’une seule fois. Certes, elle est belle, douce, cultivée, intelligente, mais il n’en veut pas. Il préfère, de loin, son explosive maîtresse californienne. Ce qu’il ne sait pas, c’est que Leila va attendre son heure et, sans bruit, sans drames, sans scènes, réserver à son époux bien des surprises.

inde

Photo by Pranav Kumar Jain on Unsplash

Mon ressenti

Ce choc des cultures entre un indien immigré aux Etats-unis & une indienne pur jus est assez impromptu. Ils viennent de la même région mais ne se comprennent pas, n’ont pas les mêmes repères. Pourtant, avec douceur et intelligence, chacun va trouver sa place.

Loin d’être une ode au mariage arrangé, c’est ici l’occasion de mettre le doigt sur des réalités encore bien présentes.  Est-il possible de conserver sa culture lorsqu’on change de pays ? La femme indienne sera-t-elle un jour libre de se marier par amour ? Et bien d’autres encore …

C’est d’ailleurs dans ce roman que j’ai appris qu’à une époque lointaine, les femmes indiennes choisissaient leur maris. Ce livre rappelle donc, avec douceur, cette triste réalité encore bien présente en Inde. Bien sûr, le résultat d’un mariage arrangé peut parfois être satisfaisant, comme le montre ce roman. Mais il me semble important de ne pas oublier que nous ne disposons pas toutes des mêmes droits.

Acheter Une bonne épouse indienne d’Anne Cherian

 

Le tour de l’Inde en 80 trains

Synopsis

Inspirée par Jules Verne, Monisha Rajesh, une jeune journaliste londonienne pour qui l’Inde est devenue un pays lointain et mystérieux, décide de se lancer dans un grand périple à travers la terre de ses ancêtres. Elle va voyager, dormir et vivre sur ces trains merveilleux qui sillonnent l’Inde: trains de luxe ou trains miséreux, à travers les villes et les villages, jusqu’au sommet des montagnes, et au bord de l’océan. Elle va partir à la rencontre de l’Inde, vivre mille aventures, et peu à peu, se découvrir elle-même.

inde

Photo by JK on Unsplash

Mon ressenti

Ce livre est une réelle invitation au voyage en train indien bien sûr ! Après l’avoir lu, on est prêt à braver les trains les plus sommaires & à tester les plus luxueux. Au fil des pages, on entraperçoit différentes facettes de l’Inde qui peuvent sembler totalement inconnues quand on a jamais mis les pieds en Inde.

Mais ce livre, c’est également une question d’identité. Est-on encore indien lorsqu’on a vécut une majeure partie de sa vie à Londres ? Le tour de l’Inde en 80 trains remet en question l’auteur & nous-même face à la condition d’immigré ou d’enfant d’immigré, qui parfois ne se sent vraiment chez lui ni dans son pays de naissance ni dans son pays d’origine.
On retrouve dans cette lecture l’impression que l’Inde est pleine de contradiction, parfois adorable, parfois violente. Une lecture attachante, qu’on a pas envie de terminer.

Acheter Le tour de l’Inde en 80 trains de Monisha Rajesh

 

Le tigre blanc

Synopsis

Dans les « Ténèbres », vaste région au cœur d’une Inde miséreuse et violente, chacun sait que la Shining India ne brille pas pour tous ! Balram Halwai, surnommé le tigre blanc pour son intelligence hors norme, est pourtant décidé à conquérir sa place au soleil. Immoral et cynique, il ne reculera devant aucun moyen, quitte à y perdre son âme…

inde

Photo by Ibrahim Rifath on Unsplash

Mon ressenti

Ce livre nous entraîne de la campagne reculée aux centres commerciaux les plus luxueux pour nous montrer les contrastes fascinants et terrifiants dont fait parfois preuve l’Inde. Tout au long du livre, écrit sous la forme d’une lettre, Balram nous raconte comment il échappe à sa vie toute tracée pour devenir un entrepreneur de succès. Si cette finalité semble tenir du conte de fées, il n’en est rien pour cet indien qui ne cessera de vivre des épreuves jusqu’au jour où il décidera de prendre en main son destin, de la plus terrible des façons.

Je dirais que ce livre m’a fait passer par tout un lot d’émotions qui correspond très bien à l’idée que je me fais de l’Inde: de la tendresse devant les liens familiaux, du dégoût lorsque le côté sombre de l’Inde se dévoile, de l’émerveillement face à la résilience des indiens, de la colère face aux inégalités… Et surtout, j’ai souris en lisant le destin incroyable de cet indien pragmatique et futé, qui saura mener sa barque bien plus loin que ceux qui osaient se moquer de lui. C’est une belle leçon de vie, bien que son chemin ne puisse servir d’exemple. Comme toujours, même dans la pénombre, on peut trouver de la lumière, d’autant plus lorsqu’on se trouve en Inde…

Acheter Le tigre blanc d’Aravind Adiga

 

Le Dieu des Petits Riens

Synopsis

Estha & Rahel sont des jumeaux de 8 ans et partagent leur quotidien avec leur famille haute en couleur : leur grand-mère autoentrepreneuse, leur oncle coureur de jupon & leur grand-tante amoureuse d’un prêtre. Un jour, un drame va ébranler leur existence et bousculer le reste de leur vie.
De nombreuses années plus tard, Rahel revient sur les traces de son passé & retrouve son frère après des années d’éloignement, changé à jamais.

inde

Photo by Sharath Kumar on Unsplash

Mon ressenti

Ce roman est une belle carte postale du Kerala, sur fond d’amour fraternel & de communisme. En effet, l’auteure aborde, entre autre, la question des castes à travers une histoire d’amour à la Roméo & Juliette, qui nous tiendra en haleine jusqu’à la dernière ligne.
J’ai également découvert chez Arundhati Roy une capacité à décrire les émotions d’une manière imagée telle que j’en ai parfois eu le cœur serré.
De plus, comme la plupart des livres sur l’Inde, on y trouve des témoignages du pire comme du meilleur. Par exemple, la pédophilie & les violences policières peuvent côtoyer l’amour le plus pur. On pourrait croire que c’est le propre de l’Inde, mais je pense finalement que c’est le propre de l’homme.

Ce livre se dévore et a le mérite de laisser un sentiment étrange lorsqu’on le referme : l’émerveillement d’avoir découvert ce nouveau petit bout d’Inde au travers d’une époque différente mais aussi une tristesse infinie face à un drame qui détruira plus d’une vie.

Acheter le Dieu des petits riens d’Arundhati Roy 

 

Journal intime d’un tourisme du bonheur

Synopsis

Avocat d’affaires à New York, amateur de fêtes et de drogues, Jonathan plaque tout du jour au lendemain pour partir à la recherche du bonheur. En novembre 2016, il s’envole vers l’Inde pour vivre une expérience radicale : une retraite en silence de 10 jours appelée  » Vipassana « . Journal intime d’un touriste du bonheur est le récit de cette retraite et des trois mois de périple qui ont suivi. Dans ce carnet de voyage déjanté, Jonathan nous raconte ses tribulations à travers l’Inde.

inde

Photo by Yogesh Pedamkar on Unsplash

Mon ressenti

Lorsque ma copine Sabrina m’a dit « ne te fie pas au résumé, ce livre est bien plus intéressant qu’il n’en a l’air« , j’ai sû que j’avais entre les mains une pépite.
C’est vrai qu’en lisant la 4ème de couverture, on s’attend un peu au scénario du type « j’ai un super boulot, je gagne bien ma vie mais quelque chose me manque, je décide de tout quitter pour découvrir l’Inde et devenir un grand sage ». Je venais justement de lire un livre dans le même thème qui m’avait complètement laissé de marbre. Son côté easy reading était poussé au maximum et le scénario était on ne peut plus bateau. (Va vers ta peur de Caroline de Surany pour ceux que ça intéresse).

Mais ce livre n’a vraiment rien à voir avec ça. Effectivement, Jonathan Lehmann nous parle beaucoup de son passé tumultueux. Mais il s’en sert avant tout pour mettre en lumière ses propres contradictions et démons.

Sa recherche du bonheur et son ouverture d’esprit semblent tellement réelles, tellement justes qu’on se prend à dévorer ce bouquin. Il traverse l’Inde en passant par les communautés et les ashrams les plus connus (Auroville, celui d’Osho, celui d’Amma…). Cela va lui permettre de tester différentes techniques de méditation et d’étudier plusieurs courants spirituels.
Au travers du format « Journal Intime », il nous livre ses enseignements à chaque page & nous montre que le chemin vers le bonheur peut être multiple et demande surtout une belle remise en question.
Personnellement, je suis sortie de cette lecture avec l’envie de partir sur ses traces lors d’un futur voyage en Inde.

Acheter Journal intime d’un touriste du bonheur de Jonathan Lehmann

 

Des livres pour découvrir l’Inde ?

J’espère que cette petite sélection sur l’Inde vous aura donné envie d’en lire un peu plus sur le sujet. je vous propose également de découvrir cette liste du Courrier International, qui me semble très inspirante aussi. Comme quoi, il y a de quoi faire en matière de littérature sur l’Inde.

Je vous ai également mis un lien pour que vous puissiez acheter chaque livre en passant par le site Place des Librairies. Ce site est l’alternative idéale au géant Amazon et vous permet d’acheter vos romans directement chez des libraires indépendants. C’est une super manière de faire vivre vos commerces locaux ! Si le concept vous plait, vous pouvez télécharger le plugin Amazon Killer, qui vous redirige vers une librairie à chaque achat de livre sur Amazon.

Pour conclure, j’aimerai beaucoup avoir votre avis sur la question. Si vous ne connaissez pas ce pays, je serai curieuse de savoir ce que vous inspire l’Inde. Et si vous y avez déjà fait un tour, pensez-vous que des lectures peuvent retranscrire les ambiances qui émanent des différentes parties de ce pays ?

 

Cet article t’a plu ou peut te servir pour un futur voyage?
N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest!

inde inde

Comments:

  • 7 octobre 2019

    Très bonne idée d’article, et c’est drôle car je suis justement en train de regrouper mes lectures sur le Japon pour en faire un comme ça ! Du coup je valide ahah !
    Alors pour ma part l’Inde m’a longtemps fait peur, aujourd’hui je dirais que le sentiment est plus mitigé : je n’y connais absolument rien, il est donc trop facile de se faire des idées sur du vent. Maintenant j’aimerais beaucoup y aller pour voir les choses de mes propres yeux et non juste au travers d’idées reçues. J’ai trop de livres en attente pour en lire un de ta liste pour l’instant, mais si un jour je manque d’inspiration je viendrais surement par ici choisir un titre ; car en effet c’est une belle manière de se plonger dans l’inconnu pour mieux l’appréhender. Et l’Inde m’intrigue beaucoup 🙂
    Sinon merci beaucoup pour l’alternative à Amazon. Je commande bien trop dessus en sachant que je ne dois pas … ! Du coup je vais regarder un peu Place des librairies 🙂

Laisser un commentaire