Thaïlande

Lopburi, ou la ville des Singes

Après un court mais sympathique arrêt à Ayutthaya, nous reprenons la route pour une ville qui me faisait très envie: Lopburi. Particulièrement fan de singes, j’aime énormément les voir évoluer sans contrainte dans leur environnement. Et ici, on peut dire qu’ils se permettent pas mal de libertés!

Que d’émotions en écrivant cet article. Si j’ai adoré la Thaïlande, cette toute petite ville qu’est Lopburi m’a laissé un super souvenir. Comme partout, ce n’est pas parfait, comme vous pourrez le lire plus bas. Mais le contact avec les singes est tellement amusant et vivifiant que c’est un de mes meilleurs souvenirs de ce voyage.

Nous arrivons en train à Lopburi depuis Ayutthaya (13 bahts par personne). Après avoir déposé nos bagages en consignes (30 bahts par personne), nous partons à la découverte de la ville. Les premiers vestiges se trouvent juste en face de la gare. Continuez sur la droite et longez la voie de chemin de fer pour croiser les premiers singes. Car effectivement, Lopburi est souvent surnommée « Monkey City« . A l’instar de Jaidhpur en Inde, ici les singes et les humains cohabitent. Ils ont maintenant des bâtiments « réservés » qu’ils ont pris d’assaut et vivent plus ou moins en harmonie avec les humains.

Le Temple Phra Prang Sam Yod

Nous avons passé la matinée dans le temple en compagnie des singes. Les guides surveillent les visiteurs afin que les singes ne nous volent pas nos affaires ou ne mangent pas de plastiques. Car comme nous le racontait l’accompagnateur du temple, ceux qui travaillent ici aiment beaucoup leurs petits compagnons. Ils les considèrent comme leur deuxième famille et s’amusent beaucoup à les voir sauter partout toute la journée. Ils organisent d’ailleurs une fois par an un contrôle médical afin de vérifier que les macaques n’attrapent pas de maladies.

lopburi

Si vous n’appréciez pas que les jeunes singes vous grimpent dessus, vous pouvez rentrer directement dans le temple. Ici vous serez à l’abri pour observer ces petites bêtes. J’ai beaucoup aimé cette opportunité, car ce ne sont pas les animaux qui sont enfermés, mais nous. Ça me paraît beaucoup plus logique que ce soit à nous de faire des efforts pour observer les animaux, plutôt que de les enfermer pour notre « plaisir ».

De l’intérieur vous pouvez les observer, ils viennent facilement à vous car les plus jeunes sont très curieux. Si vous laissez dépasser vos doigts, ils essaieront des les attraper. J’ai été très surprise de la douceur des singes. S’ils aiment bien arracher quelques cheveux (dont ils se servent pour se curer les dents, malins non?), leurs petites mains sont toutes douces et dépourvues de griffes.

lopburi

Mais je dois dire que j’ai préféré être directement au contact avec les singes. C’est un sentiment incroyable de se retrouver entouré d’autant d’animaux. On se retrouve parfois avec 5 ou 6 spécimens sur soi, et c’est aussi effrayant qu’amusant. C’était un moment très fort de notre voyage.

lopburi lopburi lopburi lopburi lopburi

Parcourir les rues de Lopburi

Pour un bon déjeuner à Lopburi, dirigez vous chez Noom. Cette auberge sans prétention fait un excellent Thaï Lemon Tea et un très bon Padthaï. D’ici vous pouvez vous balader dans la ville, et croiser d’autres singes. On se rend compte qu’ils sont vraiment partout, et que même les locaux ne blaguent pas avec eux. Certains n’ont pas l’air très sympas, et il vaut mieux éviter de trop les chercher.

lopburi  lopburilopburi

Il y a cependant certains aspects négatifs à Lopburi: l’alimentation & l’hygiène. Il est interdit de nourrir les singes, mais certains thaïlandais n’ont pas vraiment de scrupules. Ils vendent des petits sachets d’eau aromatisée aux touristes pour qu’ils les donnent aux singes. Malheureusement comme on peut s’en douter,  ça laisse énormément de déchets et je ne pense pas que ce soit très bon pour eux.

Même s’il y a un contrôle médical une fois par an, il est évident que les singes ont l’air plus mal en point que leurs congénères dans la jungle. Ils ingurgitent malgré tout du plastique et mangent du papier dès qu’ils en trouvent. Leurs habitudes alimentaires ne sont vraiment pas idéales, et c’est dommage car certains des singes ont l’air malades.

 

lopburilopburi lopburi

Globalement, c’est une bonne expérience, et un exemple de cohabitation entre l’humain et l’animal. Ce n’est pas encore idéal, certes, mais les Thaïlandais respectent ces animaux et leur laissent de l’espace. Evidemment, un peu plus de conscience ne ferait pas de mal, mais dans l’ensemble chacun à son territoire et on ne ressent pas de tension, ils ont été très acceptés dans la ville. Peut être est-ce également grâce aux touristes qu’ils attirent, mais je préfère croire que c’est simplement par bonté d’âme!

Nous avons ensuite continué notre route et pris un train de nuit jusqu’à Chiang Mai. Ces deux premières étapes ont été de courte durée mais ce furent de très beaux moments.

Et vous, avez vous déjà visité ces villes? Qu’en avez vous pensé?

 

A bientôt,