Islande

Islande: Entre Dyrholaey & Skaftafell

Après un réveil tout en fraîcheur, nous reprenons la route en direction de Dyrholaey et, dans l’après midi, de Skaftafell.Ce matin là, nous nous réveillons, encore un peu dans les vapes après notre randonnée nocturne. En plus de ça, nous avons passé toute la nuit à avoir peur que la voiture se retourne, tellement les bourrasques étaient puissantes.  Ah l’Islande, ce pays plein de contrastes… 🙂

Dyrholaey et Reynisfjara

Ce lieu est connu pour ses plages de sable noir si particulières et ses colonies de macareux. Effectivement, malgré le vent et la pluie, c’est un vrai plaisir de découvrir ces petits oiseaux aux becs colorés. De ces falaises escarpées vous aurez une belle vue sur l’océan et sur les plages de Kirkjufjara et Reynisfjara.

iceland   skaftafellislande

Pour rejoindre cette dernière, vous devez conduire jusqu’à l’autre côté de la baie. D’ici vous pourrez mieux admirer la grotte de Halsanefshellir et ses colonnes de basalte. Cet endroit est vraiment dingue, on dirait presque que la roche a été sculpté pour former un orgue géant.

D’ici vous avez également la vue idéale sur les pitons de Reynisdrangar. La légende dit que des trolls auraient essayé de tirer un trois mâts de l’océan sans succès. Au moment du lever du soleil, ils se seraient retrouvés pétrifiés. Depuis, ils veillent sur la côte.

Bien que cet endroit soit assez touristique, le charme islandais est bien là: le vent, les roches escarpées, les grottes et les macareux. Un moment parfait.

reynisdrangardyrholaey

La route jusqu’à Skaftafell

Nous allons à Vik i Myrdal pour faire quelques courses et prendre une douche au camping de la ville contre quelques Kronas. Par la suite, nous allons en direction de l’ancien Skaftafell National Park, qui fait maintenant partie du Vatnajökull National Park. On passe une bonne partie de l’après midi sur la route, parce que les paysages sont tout simplement magiques.

Au programme:

-Laufskálavarða et ses monticules de lave
-les alentours de Kirkjubæjarklaustur
-le canyon de Fjadrargljufur
-les colonnes de basalte de Dverghamrar
-les étendues de mousse d’Eldhraun

skaftafell islande vik i myrdalwidth= reynisdrangar

Une fois arrivée au Skaftafell National Park, nous commençons par arpenter les sentiers en direction de Svartifoss en passant par Hundafoss. Bien que la première montée montre un beau dénivelé, les chemins de randonnée sont accessibles pour tous les niveaux et sont très bien aménagés. La belle Svartifoss se dessine de loin, c’est un beau moment que de s’en approcher petit à petit en profitant de chaque point de vue.

skaftafellskaftafell

Notre premier glacier

Par la suite, en revenant vers le parking, nous apercevons la langue glacière de Skaftafellsheidi et décidons d’essayer de nous rapprocher de ce bras de glace qui se perd dans la vallée. Depuis notre stationnement, ça avait l’air plutôt proche… Cependant, 1h plus tard, nous étions toujours en train de marcher dans sa direction!

Sur le chemin, le paysage est lunaire et plus on se rapproche du glacier, plus les paysages se désertifient. Le froid se fait ressentir un peu plus à chaque pas. Une fois arrivés, c’est une belle surprise qui nous attend. Le lac est plein d’icebergs, et les trous d’eau disséminés sur la rive sont de couleur turquoise. On prend alors le temps de vivre l’instant présent. D’éprouver le froid qui fait rosir nos joues, de tremper nos doigts dans l’eau glaciale, de dévaler en courant les pentes qui mènent aux rives du bassin. Nous retrouvons nos enfants intérieurs et les emmenons à la rencontre de la glace islandaise, des étoiles plein les yeux…

skaftafell  skaftafell national park islande skaftafell

Après cette escapade magique, nous retournons à l’entrée du parc, où tout est aménagé pour les campeurs. Vous y trouverez de quoi faire la vaisselle, quelques bouteilles de gaz laissées par d’autres explorateurs et plein de spots pour vous installer. Pour notre part, nous avons mangé ici et avons continué notre route pour trouver un spot solo. Au final nous aurons parcouru plus de 23 km et 28 000 pas aujourd’hui.

iceland landscape islande paysages islande

Les immanquables de la région:

Le mot de la fin

Cette journée nous a permis de voir un nouveau visage de l’Islande, plus brumeux mais aussi plus sauvage. Si Dyrholaey est une plage emblématique, c’est bien le Parc de Skaftafell qui a fait palpiter mon petit cœur aujourd’hui. Le lendemain nous explorerons Jökulsarlon et les Fjords de l’est, encore un beau programme qui devrait nous en faire voir de toutes les couleurs.

Et vous, quelle a été votre plus longue randonnée?

A bientôt,