Islande

Islande : Krysuvik & ses alentours

Nous arrivons en Islande grâce à la compagnie WOW Air. Bien que la compagnie nous ai fait payé le vol, le bagage en soute ET le siège, nous sommes heureux de pouvoir arriver dans un pays aussi dépaysant en seulement quelques heures. Nous revoyons notre itinéraire qui commencera par la Péninsule de Reykjanes et la région géo-thermale de Krysuvik. En route!

La péninsule de Reykjanes

Arrivée à l’aéroport de Keflavik à 23h30, nous sommes accueillis par un employé de l’agence à laquelle nous louons la voiture qui nous accompagnera pour ce road trip.
Nous récupérons notre nouvelle maison et partons à la recherche d’un camping pour la nuit. Nous finissons par nous diriger vers la pointe nord de la péninsule, vers Gardur. D’après les infos que nous avons trouvé il est possible de camper là bas. En effet, on trouve notre bonheur. Pour quelques kronas vous avez accès aux toilettes et aux éviers communs.
C’est alors qu’en baissant les sièges de la voiture pour installer nos duvets, surprise: les sièges ne se baissent pas correctement. Il nous faudra dormir pendant 2 semaines avec les pieds surélevés. On arrive finalement à s’endormir, heureux d’être arrivés et de dormir pour la première fois à la lumière de la nuit estivale islandaise.

keyflavik

Le lendemain matin, après avoir fait une petite balade autour du phare et quelques courses au Bonus, nous partons explorer la péninsule. Nous longerons la côte jusqu’à Grindavik en prenant notre temps. Ce premier aperçu de l’Islande nous laisse sans voix. Les champs de lave sans fin et la lumière particulière nous dépaysent complètement. Je vous conseille de suivre les petits chemins sur le côté de la route principale. En vous éloignant vous pouvez tomber sur des formations rocheuses hors du commun.

Seltùn et Krysuvik

Après avoir englouti du pain/fromage épicé et des Skonsur (sorte de gros pancakes moelleux à tomber par terre) nous décidons de prendre la direction de la zone géothermique de Seltùn. Cette région est connue pour sa forte activité volcanique. La route qui s’enfonce dans les terre est très jolie. Le premier point d’intérêt est le lac turquoise de Graenavatn.

graenavatn

Ensuite vous pouvez continuer plus au nord. Vous ne pourrez pas manquer Krysuvik, il y a un parking et des touristes. Vous aurez ici l’occasion de voir des marres de boue et de souffre bouillonnantes, ainsi que des volutes de fumée à l’odeur d’œuf pourri. L’ambiance lunaire et la beauté du paysage sont époustouflantes. Je vous conseille de suivre le chemin de randonnée jusqu’au sommet. La vue sur la zone avec les différents lacs au loin est tout simplement magique.

krysuvik

Par la suite vous pouvez continuer un peu plus au nord, jusqu’au Lac Kleifarvatn (en islandais, vatn signifie lac). N’hésitez pas à vous arrêter dès que vous en avez envie. Les nombreuses perspectives offrent un aspect différent du lac tous les 100m.

kleifarvatn

Vous pouvez continuer plus au nord sur une route non bétonnée. Nous ne l’avons pas fait, mais j’imagine que comme le reste du pays, ça doit être magnifique. Nous avons dormi sur le camping de Pylsuvagn og fritt Tjaldstaedi à Strandakirkja. Il faut faire une donation et les douches chaudes sont payantes. Le site est très agréable, nous avons croisé beaucoup de familles. La soirée fut mémorable car rien ne vaut une première soupe de nouille sous la lumière de fin de journée islandaise.

Notre itinéraire:

Voici la carte résumant notre journée. Next step, la région de Thingvellir et le fameux Geysir.

Avez vous visité l’Islande? Qu’avez vous pensé de cet endroit?

A bientôt,

Clémentine